ven. Juil 3rd, 2020

Siddhartha, une voix dans l’histoire

2 min read

Siddhartha. Ce prénom ne vous évoque sans doute rien. Mais si je vous dis Bouddha, subitement il prend un tout autre sens. C’est la légende de ce chef spirituel qui a vécu il y a 2500 ans de ça, qui est justement mis à l’honneur dans l’opéra rock écrit et composé par David Clément-Bayard. Ici, le « Il était une fois » prend tout son sens. Il nous conte le parcours incroyable d’un homme « éveillé ». Un sage qui fascine toujours autant aujourd’hui puisqu’il a été le fondateur d’une réflexion de l’esprit et d’un enseignement philosophique empli de clairvoyance :  le bouddhisme.

Le jeune prince Siddhartha Gautama est voué à devenir roi comme son père. Mais il se rebelle.  Son destin n’est pas celui d’un héritier. Sa vocation est celle du salut. Son chemin, celui de la spiritualité. Quant à son karma, celui de guider l’humanité. Trop de questions le hantent. Il lui faut découvrir et comprendre la nature humaine. Pour cela, nul autre choix que celui de partir, de quitter palais, femme et enfant à tout jamais pour entamer un parcours initiatique. Au fil de son avancée et de ses rencontres, il va se réaliser pour devenir Bouddha, un homme iconique, respecté de tous. Une âme éclairée qui va trouver le chemin de sa délivrance. Une voix de paix qui, par sa générosité de cœur, répandra le bien et prêchera la bonne pensée pour libérer l’homme de ses souffrances.

Il est venu le temps de se réveiller. Avec Siddhartha, « La vie vous attend ». Alors, entendez la voix, écoutez-là et désenchaînez-vous.

« Siddhartha, l’opéra rock » événement sur la vie de Bouddha, mis en scène par Magda Hadnagy. Une quête des sens et de l’éveil, aux décors majestueux fait de toiles géantes, aux costumes somptueux et aux paroles et chansons qui font vibrer le « la » pour emmener dans un voyage initiatique avec pour finalité, une leçon d’espoir

Avec Inca (Siddhartha), Julien Arcuri (Yasa Vanar, un jeune bourgeois séducteur), Camille Millian (Ambapali, une fille de joie, l’amour de Yasa), Kael (Roma le mage mystérieux), Célia de la Fontaine (Maya, la mère de Siddhartha), David Clément-Bayard (Devaddatta, l’obscur cousin de Siddhartha), Axel Hirsoux (Ananda, le jeune cousin de Siddhartha), Sebastiao Saramago (Suddhodhana, le père de Siddhartha)), Melissa Forton (Gotami, la mère adoptive de Siddhartha), Cédric Chupin (Uruvela, un enseignant spirituel), Océane Berland (Yashodara, épouse de Siddhartha), Benoit Vallicciono (Mara, le Dieu de la guerre), Meddy Saidi (Le maître de la musique)

Au Dôme de Paris/ Palais des sports (Paris XVème) jusqu’au 05 janvier 2020 -Réservations : 0825 038 039 –  http://siddharthaloperarock.com

Visuels : (C) Philippe Freteau

3 thoughts on “Siddhartha, une voix dans l’histoire

  1. I am sure this piece of writing has touched all the internet viewers, its really really nice article on building up new webpage.|

  2. Hi there! This is my first visit to your blog! We are a team of volunteers and starting a new project in a community in the same niche. Your blog provided us useful information to work on. You have done a marvellous job!|

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Catégories

Ce site Web utilise les cookies. En poursuivant sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies. 

RSS
Follow by Email