dim. Fév 23rd, 2020

Les chrétiens de Gaza pourront finalement aller à Bethléem et Jérusalem de Noël

5 min read

Ù

Gaza est christianisée au tout début du Ve siècle par Saint-Porphyre et l’église qui lui est dédiée demeure actuellement la plus importante du territoire.

C’est autour de la tombe d’un autre saint, Hilarion, que se construit un des plus importants sites de pèlerinage du Levant byzantin, comparable par son ampleur au complexe syrien de Saint-Siméon. La conquête arabe de 637 entraîne une islamisation de la population d’abord progressive, puis massive.

Durant les quatre siècles de l’ère ottomane, de 1516 à 1917, la communauté chrétienne, elle-même très minoritaire, est dominée par l’Eglise orthodoxe, malgré les tentatives tardives des missionnaires occidentaux d’y implanter le rite catholique, voire l’anglican. Les chrétiens de Gaza jouent cependant un rôle notable dans le mouvement national palestinien, déjouant les manœuvres du mandat britannique pour les monter contre leurs compatriotes musulmans.

Après l’occupation israélienne de 1967, la YMCA, sigle anglais de « l’Association de jeunes chrétiens », devient à Gaza un foyer nationaliste, allié au Croissant-Rouge palestinien. Les accords de paix israélo-palestiniens d’Oslo, en 1993, débouchent sur l’établissement d’une Autorité palestinienne dont le Parlement compte des sièges réservés à la minorité chrétienne, avec l’un pour la bande de Gaza.

En 2006, le député ainsi élu, Hussam Al-Tawil, est formellement « indépendant », mais soutenu de fait par le Hamas, qui remporte ce scrutin législatif. La population chrétienne de Gaza, déjà alors réduite à quelque trois mille personnes, ne va plus cesser de décliner jusqu’à environ mille deux cents fidèles aujourd’hui, à comparer aux deux millions d’habitants de la « bande ». L’extrême dureté de la vie à Gaza a poussé en effet de nombreux chrétiens soit à l’émigration, soit à l’installation en Cisjordanie, Israël exigeant des Palestiniens le choix définitif de leur résidence dans l’un ou l’autre de ces territoires.

Les permis accordés pour les fêtes de Noël aux chrétiens de Gaza n’en étaient que plus précieux et plus de 900 demandes avaient été déposées cette année. Israël, qui avait délivré quelque 700 permis en 2018, a pourtant décidé de tous les refuser cette année et de n’accorder pour Noël aux chrétiens de Gaza que cent autorisations de sortie vers la seule Jordanie, via le pont Allenby sur le Jourdain. Pour la première fois, les chrétiens de Gaza ne pourront donc pas participer aux célébrations de Noël dans l’église de la Nativité à Bethléem et seront interdits d’accès aux Lieux saints chrétiens de Jérusalem et de Nazareth.

Israël accordera des permis aux Palestiniens chrétiens de la Bande de Gaza pour se rendre à Jérusalem et en Cisjordanie lors des fêtes de Noël « conformément aux évaluations sécuritaires réalisées », a fait savoir dimanche le Coordinateur des activités du gouvernement dans les territoires (COGAT), une instance du ministère de la Défense responsable de la liaison avec les Palestiniens.

Cette annonce a été faite environ dix jours après qu’une porte-parole du COGAT a expliqué à Reuters que les Palestiniens chrétiens de l’enclave côtière ne seraient pas autorisés à se déplacer à Jérusalem et en Cisjordanie pendant la fête.

Le COGAT a par ailleurs annoncé, dimanche, avoir finalement pris la décision de donner des autorisations d’entrée aux Palestiniens chrétiens de la bande pour qu’ils puissent aller à Jérusalem et en Cisjordanie après consultation « de tous les services sécuritaires ».

« Les autorisations d’entrées à Jérusalem et en Judée-Samarie seront émises conformément aux évaluations sécuritaires et indépendamment de l’âge », a établi l’instance du ministère de la Défense dans un communiqué, utilisant les noms bibliques de la Cisjordanie.

 
 
 
COGAT
 
@cogatonline
 
COGAT Maj. Gen. Kamil Abu Rukun has extended the travel facilitations for the Christian population of Gaza in recognition of the Christmas holiday. Entry permits for Jerusalem and for the West Bank will be issued in accordance with security assessments and without regard to age.
 
 
Image

Saleh al-Ziq, haut-responsable de la Commission des affaires civiles de l’Autorité palestinienne, basé à Gaza, a déclaré au Times of Israel que jusqu’à présent, 55 Palestiniens chrétiens de Gaza – tous des personnes âgées – avaient obtenu une autorisation de se rendre à Jérusalem et en Cisjordanie.

L’ambassade israélienne en France a affirmé le 21 décembre qu’il n’y aurait pas d’interdiction pour les chrétiens de Gaza de se rendre à Bethléem, en Cisjordanie occupée, pour célébrer Noël. «Comme chaque année, chaque demande est examinée au cas par cas pour assurer la sécurité des croyants», a déclaré l’institution sur Twitter avant de souligner «l’attachement de l’Etat d’Israël à la liberté de culte ainsi que les efforts déployés depuis de longues années pour permettre aux Chrétiens du monde entier de pouvoir fêter Noël en Terre Sainte».

 
 
 
Ambassade d’Israël
 
@IsraelenFrance
 
Nous rappelons l’attachement de l’État d’#Israël à la liberté de culte ainsi que les efforts déployés depuis de longues années pour permettre aux #Chrétiens du monde entier de pouvoir fêter #Noël en Terre Sainte
 
 
 
 
 
 
Ambassade d’Israël
 
@IsraelenFrance
 
L’ambassade d’#Israël souhaite clarifier qu’il n’y a pas d’interdiction pour les #Chrétiens de #Gaza de se rendre à #Bethléem pour y célébrer #Noël. Comme chaque année chaque demande est examinée au cas par cas pour assurer la sécurité des croyants.

Un certain nombre de sites chrétiens sont situés à Jérusalem et en Cisjordanie, avec notamment l’église de la Nativité à Bethléem, où Jésus serait né.

Israël a placé de lourdes restrictions sur les mouvements des personnes et des biens vers et depuis Gaza. Les responsables, au sein de l’Etat juif, disent que ces limitations imposées aux déplacements empêchent les groupes terroristes de faire entrer des armes dans l’enclave côtière.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Catégories

Ce site Web utilise les cookies. En poursuivant sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies. 

RSS20
Follow by Email
Facebook0
20
20
20
20