sam. Fév 22nd, 2020

Isabelle Virati se lâche !

3 min read

Isabelle Vitari se lâche !

Isabelle Vitari n’est pas que Karine Becker dans « Nos chers voisins ». Elle a une vie autre que ce personnage et elle le prouve en étant seule sur scène. Dans « Bien entourée » son nouveau one woman show, elle se raconte avec auto-dérision, le verbe acide, mais rieur. Sans tabou, elle parle d’elle, de sa quarantaine « On n’est pas vieux, mais fatigués. Entre les enfants et le travail, je suis crevée », de ses origines mi-espagnoles mi-italiennes, de ses parents, de son héritage, de ses origines « Il ne faut jamais oublier d’où l’on vient, car sinon on ne sait plus qui on est » de ses valeurs humanistes, de ses enfants. « J’ai trois enfants, mon périnée vous embrasse ».

Le conformisme de notre société et son côté anxiogène, elle s’en révolte et le tacle. « On éduque nos filles pour en faire des femmes fortes, alors qu’on éduque nos fils comme des princes ! » C’est pourquoi elle en casse les codes, notamment à travers l’éducation de sa petite féministe de 13 ans qui lui fait vivre l’enfer. « Y a un monsieur qui m’a montré son kiki ! Eh bien, profite de ta jeunesse ma chérie ! » et de son mini macho de 4 ans dont elle souhaite faire le mâle idéal. « C’est qui le plus viril ? Qui est-ce qui a le plus gros des kikis ? C’est toi ! » Quant aux hommes, « ils ne naissent pas cons. S’ils le deviennent, c’est à cause de nous, les femmes

Mais ne vous méprenez pas. Sous ses apparences délurées et sa folle énergie qu’elle assume pleinement, Isabelle Vitari a toute sa tête. Tout va bien, merci pour elle. Elle ne se laisse simplement pas faire. Normal quand « on a été élevée comme un mec en mode Vigipirate par un père qui voulait un garçon et qui a eu deux filles ! »  Certes, sa vision du monde peut sembler militante. Mais qu’en superficie. Car avec Isabelle, le mot optimisme n’est qu’un doux euphémisme. Avant d’être une comédienne, elle est une femme qui connaît les mêmes soucis que les autres. Oui, la quarantaine c’est un cap et alors ? « Ce n’est pas grave. Au demeurant, c’est même chouette, car on est libéré de certaines choses ». En fait, sa douce folie sans filtre, politiquement incorrecte, trash même parfois, n’est que le miroir de ce ceux que nous sommes et parfois, même, en pire …  Assurément dans tous ses états, Isabelle Vitari regorge de vitalité !

« Bien entourée » un spectacle déjanté à souhait d’Isabelle Vitari mis en scène par Éric Théobald – Au théâtre du Petit Palais des Glaces (Paris Xème) les mardis et mercredis à 20h00 -Réservations 01 42 02 27 17 – www.palaisdesglaces.com

Visuel : (c) DR/DV

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Catégories

Ce site Web utilise les cookies. En poursuivant sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies. 

RSS20
Follow by Email
Facebook0
20
20
20
20