sam. Fév 22nd, 2020

La mobilisation continue contre la réforme des retraites

2 min read

Alors que pour certains, le nombre des manifestant a baissé, les manifestations continuent à mobiliser pour le retrait du projet de réforme des retraites. Dans toute la France les organisations syndicales CGT, FO, FSU, Solidaires, UNEF, MNL, UNL…appellent à défiler avec le soutien de la population au mouvement social.

Après la manifestation des pompiers du 28 janvier où des altercations ont eu lieu entre policiers et pompiers , des centaines de  milliers de personnes se sont réunies les 29 et 31 janvier avec la même amplitude prouvant le rejet des propositions du Gouvernement après l’avis du Conseil d’Etat marquant un désaveu de la stratégie gouvernementale.

A Paris, le cortège de près de 180 000 personnes s’est dirigé dans le calme vers les Invalides au départ de la Place d’Italie. D’autres défilés se sont tenus à Marseille, Bordeaux, Toulouse, Lyon, Nantes, Le Havre, Montpellier et Rennes.Dans les cortèges on retrouvait les avocats, les égoutiers, la médecine légale, les enseignants et les élèves mais aussi des handicapés et des retraités. La plupart du temps, la police encadre les manifestants.

Les organisations syndicales se  sont réunies la veille de la conférence des financeurs pour proposer l’augmentation des recettes des régimes de retraites, qui passent par une meilleure répartition des richesses par le travail des salariés. La mobilisation dans tous les secteurs y compris dans la jeunesse, se poursuit et se traduit par divers actions comme rassemblements, retraites aux flambeaux, dépôts d’outils symboliques des métiers. Le 1er février, la manifestation a été interdite suite au choix d’un parcours trop fragile (Conseil d’état, Sénat, Matignon, Assemblée Nationale).

Comme dans les éditions précédentes, les arrestations, les Black Blocs, les lacrymogènes et les canons à eau, etc… étaient présents à la fin des manifestations en province (Toulouse, Montpellier, Lyon, Bordeaux, Lille ou Nantes).

Lundi 3 février, les avocats ont manifesté pour la 4ème fois contre la réforme des retraites, et ont refusé de représenter leurs clients au tribunal.

Les organisations de jeunesse ont décidé de se réunir le 5 février et les organisations syndicales appellent à une nouvelle journée interprofessionnelle de grève et de manifestations le 6 février à l’occasion du début des travaux de la commission spéciale de l’Assemblée Nationale. Des actions de mobilisation auront lieu tout au long des débats parlementaires.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Catégories

Ce site Web utilise les cookies. En poursuivant sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies. 

RSS20
Follow by Email
Facebook0
20
20
20
20