Catégories

16 novembre 2020

Journal Impact European

"NOUS SOMMES UN JOURNAL INDÉPENDANT"

À bout de course

3 min read
Midnight Runner : Affiche | Copyright Film Midnight Runner

Midnight Runner : Affiche | Copyright Film Midnight Runner

Jonas Widmer est cuisinier dans un restaurant à Bern. Dès qu’il n’est plus derrière son établis et ses fourneaux, sa véritable passion est de courir. Ses entraînements quotidiens l’ont conduit à devenir l’un des meilleurs coureurs de fond de Suisse. Mais ce n’est pas suffisant. Son graal ? Être le plus jeune vainqueur du célèbre marathon militaire de Langenfeld.

Jonas semble donc avoir une vie paisible aux côtés de sa petite amie Simone. Pourtant, derrière ce tableau normé, se cache une grande souffrance.  Jonas n’arrive pas à faire le deuil du suicide de son frère qui était son pilier et son complice. Sa disparition le hante. Il en cauchemarde. Seul courir l’apaise.

Mais ce n’est qu’un placébo. L’athlète n’arrive plus à gérer le mal être qui l’agite. Entre son travail, ses performances sportives et les ultimatums de Simone quant à l’évolution de leur relation, Jonas se sent oppressé de toute part.  L’incompris en mal d’affection et en perte d’identité sombre un peu plus chaque jour dans une détresse émotionnelle. Il devient prisonnier de son enfermement intérieur, dû à des frustrations passées et des traumas d’enfance, sans que personne s’en aperçoive. Ce désarroi, il lui faut le soulager.

En plus de courir la nuit, comme un nouveau défi lancé, il se met à voler des sacs à l’arraché. L’adrénaline qu’il ressent se transforme en une pulsion agressive autant angoissante que galvanisante et qu’apaisante. Il lui faut recommencer et pousser plus loin.  De simples vols à répétition, il passe à des actes violents. Jonas va alors mener une course contre la montre avec lui-même. Convaincu d’être une victime plus que coupable, il plonge dans une spirale infernale qui le conduit jusqu’au meurtre. Le cuisinier et athlète de haut niveau le jour devient un tueur en série la nuit.

Bande annonce :

http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=19587740&cfilm=267834.html

« Midnight Runner », le premier long-métrage de Hannes Baumgartner inspirée de faits réels. Une histoire sur fond de psychologie qui ouvre la réflexion sur la double personnalité d’un athlète de haut niveau dont la quête d’identité et d’affirmation de soi réveillent sa part d’ombre et l’ambivalence de son âme. Interprété avec maestria par Max Hubacher (Jonas Widmer) – Avec Annina Euling (Simone), Christophe Sermet (Kurt) – Saladin Dellers (Philipp Widmer) , Sylvie Rohrer (Barbara Widmer) et  Luna Wedler (Laura) – Un long métrage distribué par Tamasa récompensé meilleur film au Zürich Film Awards et qui a reçu la mention spéciale au  Zürich Film Festival – En salles à partir du 24 juin 2020.

Visuels : DR/ Service de presse / Copyright Tamasa Distribution

1 thought on “À bout de course

Laisser un commentaire

Ce site Web utilise les cookies. En poursuivant sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies. 

RSS
Follow by Email