Catégories

22 septembre 2020

Journal Impact European

"NOUS SOMMES UN JOURNAL INDÉPENDANT"

Bien qu’absent à a cérémonie des remises des Césars, Roman Polanski a marqué la soirée

4 min read

DR

La 45ème cérémonie des Césars s’est tenue vendredi 28 février 2020 salle Pleyel à Paris pour récompenser les films français sortis en 2019.

De nombreux rebondissements ont marqué cette édition à commencer par la démission de 21 membres du conseil d’administration de l’Académie, le 13 février ainsi que les 12 nominations du réalisateur Roman Polanski accusé d’agressions sexuelles.

Roman Polanski est visé par plusieurs accusations de viol, il est toujours poursuivi par la justice américaine pour relations sexuelles illégales avec une mineure.

C’est donc dans une ambiance électrique que la cérémonie s’est déroulée. Avant de commencer, plus d’une centaine de manifestants, en majorité des femmes, étaient amassés devant la salle de spectacle pour exprimer leur indignation face au réalisateur qui avait finalement décidé de ne pas assister à la cérémonie tout comme l’équipe des acteurs du film « J’accuse » dont  Jean Dujardin (Georges Picquart), Louis Garel (Alfred Dreyfuss), Emmanuelle Seigner (Pauline Monnier), Melvil Poupaud (Maître Labori), Mathieu Almaric (Bertillon), Grégory Gadebois (Henry), Hervé Pierre (Général Gonse), Wladimir Yordanoff (Général Mercier), Vincent Perez (Maître Leblois)…

Dans son discours de maîtresse de cérémonie, Florence Foresti n’a pas omis la controverse concernant le réalisateur franco-polonais Roman Polanski et ses 12 nominations qui ont divisé une partie du public. Parmi les nombreux invités, beaucoup étaient absents à la perspective de rencontrer Roman Polanski. ou lui remettre une distinction.

Le film « J’accuse » a tout de même reçu 3 distinctionsMeilleure adaptation en collaboration avec Robert Harris, Meilleur réalisateur et Meilleurs costumes pour Pascaline Chavanne. Le malaise s’est installé dès l’annonce du César de la meilleure adaptation par Jean-pierre Darroussin qui s’est fait un plaisir d’écorcher les noms des lauréat mais le comble fut atteint à l’annonce du meilleur réalisateur. C’est alors qu’un grand silence s’est imposé avant quelques applaudissements et des hués mais surtout  le départ d’Adèle Haenel , suivie par quelques autres personnalités, dont Céline Sciamma. la réalisatrice de « Portrait de la jeune fille en feu » nommé 8 fois  mais reparti seulement avec le trophée de la « Meilleure photographie ».

Adèle Haenel avait témoigné cet automne d’attouchements et de harcèlement que lui aurait fait subir le réalisateur Christophe Ruggia quand elle avait entre 12 et 15 ans. En novembre dernier au Festival de La Roche-sur-Yon (Vendée). elle avait pris la parole en tant qu’invité d’honneur lors d’une rencontre avec le public. Suite à la programmation de « J’accuse »,  elle avait proposé d’encadrer le film d’un débat sur le film et de son réalisateur ainsi que sur les violences faites aux femmes afin de faire évoluer les mentalités. Elle avait été entendue et avait lu au micro quelques jours plus tard, un extrait de « La Mère de toutes les questions » de Rebecca Solnit. Adèle Haenel est devenue 2 semaines plus tard « une voix qui compte » en racontant à Mediapart les violences subies durant son adolescence.

Le Ministre de la Culture, Franck Riester avait quant à lui déclaré vendredi matin : « Primer Roman Polanski  serait un symbole mauvais par rapport à la nécessaire prise de conscience que nous devons tous avoir dans la lutte contre les violences sexuelles et sexistes ».

De son côté, Florence Foresti n’est pas revenue sur scène après l’annonce du César du réalisateur, elle a posté après la cérémonie un message sur Instagram: »Ecoeurée ».

Ce 45éme opus des Césars a vu le film « Les Misérables » de Ladj Ly recevoir 4 récompenses: Meilleur film, Meilleur espoir masculin ( Alexis Manenti), Meilleur montage (Flora Volpelière) et César du public.

De son côté  » La Belle époque »a reçu 3 CésarsMeilleure actrice dans un second rôle (Fanny Ardent), Meilleur scénario original (Nicolas Bedos), Meilleurs décors (Stéphane Rozenbaum).

« Papicha » a reçu 2 Césars: Meilleur espoir féminin (Lyna Khoudri) et Meilleur premier film ( Mounia Meddour).

« J’ai perdu mon corps » de Jérémy Clapin a aussi reçu 2 Césars: Meilleure musique originale (Dan Lévy) et Meilleur film long métrage d’animation.

Les autres lauréats sont:

« Le chant du loup »: Meilleur son (Nicolas Cantin, Thomas Desjonquères, Raphaëll Mouterde, Olivier Goinard et Randy Thom)

Meilleure actrice: Anaïs Demoustier dans « Alice et le maire »

Meilleur acteur: Roschdy Zem dans « Roubaix, une lumière »

Meilleur acteur dans un second rôle: Swann Arlaud dans « Grâce à Dieu »

Meilleur court métrage d’animation: « La nuit des sacs plastiques » de Gabriel Harel

Meilleur film documentaire: « M » de Yolande Zauberman

Meilleur film de court métrage: « Pile poil« de Lauriane Escaffre et Yvonnick Muller.

Meilleur film étranger: « Parasite« de Bon Joon-Ho

1 thought on “Bien qu’absent à a cérémonie des remises des Césars, Roman Polanski a marqué la soirée

Laisser un commentaire

Ce site Web utilise les cookies. En poursuivant sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies. 

RSS
Follow by Email