Catégories

7 février 2021

Journal Impact European

"NOUS SOMMES UN JOURNAL INDÉPENDANT"

Premier Davos virtuel

7 min read
Forum économique mondial (WEF)  a célébré sa 51ème édition sous une forme différente de celle des années précédente . Pour la première fois cette année, il se déroule sous forme virtuelle.

Suite à la propagation du coronavirus dans le monde, le Forum économique mondial (WEF)  a célébré sa 51ème édition sous une forme différente de celle des années précédente . Pour la première fois cette année, il se déroule sous forme virtuelle. Chine et Covid-19 en étaient les grandes invitées.

Qu’est ce que le Forum Economique Mondial (WFE)?

Né en 1971, le FWE est aussi appelé Conférence de Davos, ville de Suisse où il s’est tenu la première fois. C’est aussi une fondation dont le siège est à Genève.  Son président, Klaus Schwab organise en 1971  le « Symposium européen du management » pour débattre entre chefs d’entreprises européens. Ils  réfléchissent à la manière « dont les entreprises européennes pourraient rattraper les entreprises américaines ».

Pour la première fois en 1974, des dirigeants politiques assistent aux réunions pour débattre de questions économiques et sociales.

En 1987, le « Forum européen du management » devient le « Forum économique mondial ». Chaque année, cette réunion attire près de 3 000 participants du monde entier, regroupant chefs d’Etat, hommes politiques, ONG, intellectuels et journalistes. Ils y débattent des problèmes les plus urgents de la planète (santé, environnement, économie..).

En 1989, le Forum devient aussi une plateforme pour aider les pays et éviter les conflits. Ce fut le cas pour la Grèce et la Turquie mais aussi pour les 2 Corée avec une première rencontre des ministres. C’est aussi lors de ce sommet qu’Hans Modrow et Helmut Kohl ont discuté de la réunification.

En 1992, le Président sud-africain De Klerk a rencontré Nelson Mandela et le chef zoulou Mangosuthu Buthelezi, marquant ainsi une étape importante dans la transition politique du pays.

En 1994, Shimon Peres et Yasser Arafat concluent un projet d’accord sur Gaza et Jéricho.

Qui finance le « Davos »?

De grandes entreprises ,membres du Davos, financent le Forum. On trouve parmi elles,  ArcelorMittal, Google, Facebook, les français Total, Publicis, Sanofi, Engie, Veolia…

Le conseil d’administration est composé de 22 membres, notamment Al Gore ou Christine Lagarde, directrice générale du Fonds monétaire international de 2011 à 2019 puis présidente de la Banque centrale européenne.

Les invités viennent de tous les milieux, des dirigeants de multinationales aux hommes politiques en passant par des acteurs de la société civile (ONG, écrivains comme Umberto Eco ou des « stars » comme Bono. En 2000, l’altermondialiste José Bové était invité mais il participa l’année au « contre-Davos »,  Forum social mondial.

Davos 2021

En 2021, le Forum économique mondial se tiendra 2 fois:

  • Du 25 au 29 janvier 2021, de façon virtuelle pour la première fois. Le thème choisi est: « Une année cruciale pour rebâtir la confiance »
  • Du 13 au 16 mai 2021 à Singapour pour cause de Covid-19. Un protocole de sécurité strict sera effectif dès l’arrivée sur le territoire, avant la conférence et des tests antigéniques réguliers. Ce sera la seconde fois que le WEF se tient en dehors de la Suisse. En 2002, il avait eu lieu à New-York, en signe de solidarité après les attentats du 11 septembre 2001.

En 2022, il devrait revenir à Davos pour y débattre des défis de la reprise après le choc économique déclenché par la pandémie. Les décideurs pourront comprendre comment redresser la situation.

Le sommet virtuel

Le 25 janvier 2021, le président chinois Xi Jinping a ouvert la 51ème édition du Forum économique mondial dans un format virtuel pour la première fois. Cette année,  la crise sanitaire internationale était au centre des débats, la Chine et l’Asie étaient les principaux invités.

Grâce au rapport annuel de l’Oxfam, les organisateurs entendent « reformer le capitalisme ». L’ONG appelle à taxer les plus riches pour combattre « le virus des inégalités ». Alors que des millions de personnes ont plongé dans la pauvreté, les milliardaires ont vu leur fortune augmenter de 3 900 milliards de dollars entre le 18 mars et le 31 décembre 2020.

Les principaux représentants

La lutte contre les inégalités et la financiarisation ont été les sujets proposés par le président français Emmanuel Macron.

La chancelière allemande Angela Merkel a insisté sur la solidarité vaccinale

La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen,  s’est engagée à une protection plus stricte des données personnelles sur Internet, ainsi qu’à une collaboration plus étroite avec les États-Unis en matière de réglementation des GAFAM.

L’immunologue Anthony Fauci, conseiller de la présidence sur la pandémie et John Kerry, envoyé spécial pour le climat, ont représenté le nouveau président Joe Biden. Ce dernier souhaite un retour au multilatéralisme et à l’accord de Paris.

Les présidents chinois et sud-coréen, les Premiers ministres indien et japonais, représentaient l’Asie. Le Président Xi Jinping, présent à Davos pour la première fois à Davos en 2017, a réitéré son appel en faveur du libre-échange et de la coopération internationale. Notons qu’il a signé un accord d’investissement  en décembre dernier avec l’Union européenne.

La Chine, a montré en 2020, une croissance de 2,3%. Elle est la seule à avoir des parts de marché et son excédent vis-à-vis des Etats-Unis s’est accru de 7%. Le pays est le seul à avoir une économie qui a échappé à la récession provoquée par la lutte contre le virus en 2020. Il devient un moteur pour le redémarrage de la croissance mondiale. De ce fait, suite à la pandémie, le PIB chinois devrait égaler le PIB américain dès 2030.

Les propositions du président chinois

Dans son discours d’ouverture, le président Xi Jinping a insisté sur le rôle prépondérant de son pays dans la refonte de la gouvernance mondiale. L’économie chinoise a rebondi après la crise du coronavirus alors que les Etats-Unis et l’Europe ont sombré dans la récession. Il a mis l’accent sur le multilatéralisme et la façon de bâtir une communauté d’avenir partagé pour l’humanité.

« Il est important pour nous d’accomplir 4 tâches majeures de notre époque », a-t-il déclaré.

Les 4 tâches majeures pour les participants

1. Renforcer la coordination des politiques macroéconomiques et promouvoir ensemble une croissance durable, équilibrée et inclusive de l’économie mondiale.

2. Rejeter les préjugés idéologiques et poursuivre ensemble une coexistence pacifique, de bénéfice mutuel et de coopération gagnant-gagnant.

3. Réduire le fossé entre pays développés et pays en développement, promouvoir ensemble le progrès et la prospérité pour tous

4. Travailler ensemble à surmonter les défis planétaires et bâtir un meilleur avenir pour l’humanité.

Les réponses

1. Poursuivre l’ouverture et l’inclusion et rejeter la fermeture et l’exclusion pour éviter la division , voire la confrontation.

2. Préserver le droit international et rejeter la recherche de la suprématie en respectant les principes et en observant les règles fixées.

3. Poursuivre les concertations et la coopération, rejeter les conflits et la confrontation en respectant et conciliant les différences. Il est préférable de régler les divergences par les consultations et le dialogue.  Ne pas s’ingérer dans les affaires intérieures d’autrui.

4. Etre en phase avec notre temps et rejeter l’immobilisme en préservant les acquis tout en ouvrant de nouveaux horizons. Côté santé, l’OMS doit avoir un rôle important dans la construction d’une communauté de santé pour tous. La réforme de l’OMC et du système financier et monétaire doivent dynamiser la croissance mondiale et garantir les droits des pays en développement. Il faut aussi élaborer les règles de la gouvernance numérique sans oublier d’appliquer l’Accord de Paris sur le climat et favoriser  le développement vert. La mise en oeuvre d’un Programme de développement durable des Nations Unies, d’ici 2030, doit prendre de l’essor.

Les engagements chinois

1. Continuer de prendre une part active dans la coopération internationale contre la Covid-19. A ce jour, la Chine a accordé son aide à plus de 150 pays et 13 organisations internationales. Elle a envoyé 36 groupes d’experts médicaux aux pays en ayant besoin.

2. Maintenir la stratégie d’ouverture mutuellement bénéfique pour promouvoir la coopération dans le cadre de l’Initiative « La Ceinture et la Route ». Cela permettra une plus grande impulsion pour la reprise et la croissance économique mondiale.

3. Continuité de la promotion du développement durable. Mise en oeuvre intégrale du Programme de développement durable des Nations Unie à l’horizon 2030. La Chine devrait tteindre le pic des émissions de CO2

4. Favoriser la science, la technologie et l’innovation en travaillant avec les autres pays pour un développement scientifique et technologique au bénéfice de tous.

5. Continuer de promouvoir un nouveau type de relations internationales en réduisant la pauvreté, allégeant la dette et réalisant la croissance économique des pays en voie de développement.

Les  premiers intervenants

Après le président chinois, la présidente de la BCE Christine Lagarde a débattu de la manière de « restaurer la croissance économique« .  Ses interlocuteurs étaient le ministre français de l’Économie Bruno Le Maire, son homologue allemand Peter Altmaier et le PDG de Goldman Sachs, David Solomon. Le second sujet de ces tables rondes virtuelles, nommées « le Davos Agenda », était la maitrise de la pandémie, la progression de ses variants et les nouvelles restrictions malgré l’espoir né avec les vaccins.

« Remettre les pendules à l’heure », tel a été le fil rouge des discours des différents chefs d’Etat. Quels  outils utiliser pour sortir de cette période de pandémie, alors que le chômage impacte près de 225 millions d’emplois disparus. Toutefois, la fortune des 1000 personnes les plus riches du monde s’est rétablie, sinon accrue, en quelques mois.

Laisser un commentaire

Ce site Web utilise les cookies. En poursuivant sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies. 

RSS
Follow by Email