Catégories

16 septembre 2020

Journal Impact European

"NOUS SOMMES UN JOURNAL INDÉPENDANT"

Cameron et Hollande: pour des frappes en Syrie contre l’Etat islamique

2 min read

David Cameron a plaidé lundi au côté de François Hollande pour des frappes britanniques contre l’Etat islamique.
«Je soutiens absolument l’action entreprise par le président Hollande pour lutter contre Daech en Syrie et je suis convaincu que le Royaume Uni doit faire la même chose», a dit le Premier ministre britannique lors d’une déclaration avec François Hollande à l’Elysée.
«Cette semaine, je présenterai au Parlement britannique notre stratégie d’ensemble», a-t-il ajouté. Le chef du gouvernement britannique a également appelé de ses vœux un effort paneuropéen pour empêcher le retour en Europe des combattants de l’EI partis en Syrie.
«Nous allons choisir des cibles qui feront le plus de dégâts possibles à cette armée terroriste», a-t-il encore affirmé, en évoquant des «obligations communes» avec Londres en matière de défense.
David Cameron a annoncé avoir par ailleurs mis à disposition de la France une base chypriote de l’aviation britannique pour frapper le groupe Etat islamique (EI) en Syrie. «Aujourd’hui, j’ai proposé au président (François Hollande) d’utiliser la base de Rafakrotiri pour l’aviation française engagée dans les opérations contre Daech (acronyme de l’EI en arabe) et un soutien additionnel en ravitaillement en vol», a annoncé David Cameron à l’issue d’un entretien à Paris avec le chef de l’Etat français.
Peu auparavant, le premier ministre britannique et le chef de l’Etat français s’étaient recueillis ensemble devant le Bataclan. Selon la présidence française, les deux hommes ont déposé chacun une rose devant la salle, où au moins 89 personnes ont été tuées, dont un Britannique. «Le président Hollande et moi côte à côte au Bataclan», a twitté David Cameron, en publiant une photo.

Leur discussion ouvre une semaine d’intenses échanges diplomatiques pour le président Hollande qui, dix jours après les attentats qui ont fait 130 morts au total, revendiqués par le groupe Etat islamique (EI), souhaite constituer une vaste coalition contre cette organisation.
François Hollande s’entretiendra avec tous les autres membres du Conseil de sécurité de l’ONU. Après David Cameron, il rencontrera mardi son homologue américain Barack Obama à Washington, jeudi le président russe Vladimir Poutine à Moscou et dimanche soir, il dînera avec le président chinois Xi Jinping. Entre-temps, il recevra mercredi à Paris la chancelière allemande Angela Merkel.
François Hollande entend convaincre les grandes puissances de participer au combat de la France pour «détruire» l’organisation djihadiste.

Laisser un commentaire

Ce site Web utilise les cookies. En poursuivant sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies. 

RSS
Follow by Email