Catégories

11 mai 2021

Journal Impact European

"NOUS SOMMES UN JOURNAL INDÉPENDANT"

Un journaliste grec abattu à l’extérieur de son domicile à Athènes

2 min read
Vendredi, le journaliste grec Giorgos Karaivaz a été assassiné devant son domicile dans la banlieue athénienne d'Alimos.

Giorgos Karaivaz - photo facebook

Vendredi, le journaliste grec Giorgos Karaivaz a été assassiné devant son domicile dans la banlieue athénienne d’Alimos.

Selon certaines informations, deux hommes à moto, dont l’un portait ce qui semblait être des vêtements de l’armée, ont tiré sur Karavaiz au moins six fois alors que le journaliste sortait de sa voiture devant son domicile.

Une 20 éme balles ont étées trouvées sur les lieux, et les détails indiquent que les tueurs ont utilisé un silencieux, car les voisins n’ont entendu aucun coup de feu.

On ne sait toujours pas si les auteurs ont suivi Karaivaz ou l’ont attendu que le journaliste arrive chez lui.

Le journaliste grec a été assassiné vers 14h30, alors qu’il rentrait chez lui après son travail de journaliste investigations sur la chaîne de télévision STAR.

Karaivaz faisait partie du panel de la populaire émission quotidienne «Alitheies me tin Zina» sur le même réseau.

Les enquêteurs collectent actuellement des informations auprès de témoins potentiels dans la région et obtiendront des preuves vidéo des caméras de sécurité à proximité dans leur chasse aux tueurs.

La mort a provoqué un choc en Grèce, en particulier parmi les journalistes. Beaucoup pensent que le travail de Karaivaz en tant que journaliste d’enquêtes sur la mafia grecque et la corruption peut avoir quelque chose avec sa mort brutal.

Il était bien connu pour son travail de reportage sur l’actualité grecque et la criminalité. Le journaliste a exploité le site bloko.gr, qui a rendu compte du sujet.

Deuxième meurtre d’un journaliste en Grèce dans la mémoire récente en 25 ans

La mort brutal de vendredi marque la deuxième fois qu’un journaliste est assassiné en Grèce au cours des 25 dernières années.

Sokratis Giolias a été abattu 16 fois à bout portant devant son domicile il y a onze ans.

L’organisation terroriste d’extrême gauche Sect of Revolutionaries s’est félicitée du meurtre dans une déclaration que la police jugeait authentique, car l’arme utilisée dans le meurtre du journaliste était couramment utilisée par le groupe terroriste.

Les auteurs du meurtre de Sokratis Giolias n’ont jamais été appréhendés et la police pense que le groupe terroriste de la secte des révolutionnaires est toujours actif à ce jour.

Laisser un commentaire

Ce site Web utilise les cookies. En poursuivant sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies. 

RSS
Follow by Email