Catégories

16 novembre 2020

Journal Impact European

"NOUS SOMMES UN JOURNAL INDÉPENDANT"

Hayet Maoui: De la mode algérienne à la mode internationale

6 min read

Toulouse, capitale de l’Occitanie aime la mode et le prouve en organisant une Fashion Week depuis 2019.

Tout le monde connaît les « Big 4 »:  New-York, Londres, Milan et Paris capitales de la mode. Désormais, la ville de Toulouse offre une Fashion Week depuis l’an dernier.

Qu’est-ce que la Fashion-Week?

La Fashion Week est un événement concernant la mode. Durant une semaine, elle présente 2 fois par an,  quelques mois à l’avance, les collections des stylistes et créateurs. C’est aussi  l’occasion de découvrir les novelles tendances.

Les collections d’hiver sont présentées en février-mars et celles d’été en septembre-octobre. Stylistes et maisons de couture organisent des défilés Haute Couture (uniquement à Paris),  prêt-à-porter et  mode masculine. C’est donc 6 occasions de rencontrer les célébrités présentes au premier rang. Les Fashion week sont uniquement ouvertes à un public d’invités (people, journalistes, acheteurs).

Les organisateurs sont différents dans les 4 grandes villes: Fédération française de la couture (Paris), Camera Nazionale della Moda Italiana (Milan), British Fashion Council (Londres) et  Council of Fashion Designers of America (New York). La priorité est d’organisé un défilé original qui marquera les esprits et influencera les grandes marques publiques.

La Fashion Week de Toulouse

La Toulouse Fashion Week est le plus grand événement mode d’Occitanie. La ville compte se démarquer dans le Grand Sud en tant que place forte de la mode.

Qui est à l’origine de la Fashion Week de Toulouse?

L’Institut des Arts et de la mode de Toulouse, présidée par Fabrice Sauriat organise  la première Semaine de la mode en février 2019. Différente des éditions des « Big 4 », elle intègre des démonstrations de danse, des intermèdes musicaux, des expositions de peintures et de photos…

« La ville rose » abrite 5 écoles de stylisme et de nombreux créateurs régionaux. Elle souhaite d’ailleurs se classer en tête pour attirer tous les acteurs de la mode d’Occitanie. L’Espagne, frontalière, a perdu la Fashion Week de Barcelone depuis 2 ans et Toulouse en a profité. Il y a eu 2 autres Fashions Week en juin et à l’automne.

La première Fashion  Week à Toulouse

Les 14, 15 et 16 mars 2019, Toulouse a accueilli sa première Fashion Week à l’hippodrome de la Cépière.  Durant 3 jours, le public a découvert les défilés et les événements associés: expositions de peintures et photos, shows et concerts. Dans la soirée, un défilé de voitures prestigieuses dont des Masserati précédait les défilés entrecoupés des prestations de chanteurs (Kriss Carter, Bad Badia, santa mi…) et danseurs (Pole Dance, Danse Talons Hauts…).

Pas moins de 5 agences de mannequins, soit  40 modèles et 21 stylistes étaient présents.  Les coiffeurs de Jean-Claude Aubry et l’école de maquillage Michel Dumas, étaient à leurs côtés. Parmi les créateurs, une dizaine de régionaux et des stylistes orientaux venus d’Algérie, Egypte, Syrie, Maroc…

L’Institut des Arts et de la Mode de Toulouse a décidé de reverser à la fin de chaque édition des bourses à de jeunes créateurs.

La Toulouse Fashion Week de 2020

La 3ème édition de la Toulouse Fashion Week est placée sous le thème  » Eleganza, Extravaganza ». Cette année, près de 90 mannequins, 17 stylistes et plus de 50 artistes de tous horizons ont évolué sur les podiums. Dans les salons panoramiques du Stadium,  le public a pu assister à des shows extraordinaires les 16 et 17 octobre dernier. La sonorisation était conçue spécialement pour cet événement, mélange d’art et de mode.

Après les prestations de chanteurs, danseurs, circassiens, Drag-Queens et transformistes, le cabaret « La Vénus de Toulouse » a proposé un final avec la troupe au complet.

Cet événement caritatif était réalisé en partenariat avec la Fashion Week de Milan, la Fashion Week de Pologne, la Pride de Toulouse et la Pride de Montréal. Près de 300 bénévoles ont préparé le projet pendant 8 mois. De plus, un cocktail VIP proposait des dégustations de chefs pâtissiers et chefs cuisiniers sans oublier l’exposition d’art.

Côté défilés, les 17 stylistes venaient d’Italie, Pologne, Russie, Angleterre, Ouganda, Congo, Genève, Cayenne, Algérie, Laos, Niger et France.  Les mannequins étaient membres de l’association “Institut des Arts et de la Mode”, organisatrice de l’événement. La créatrice polonaise Agnès Wuyam et la styliste franco-algérienne Hayet Maoui en faisaient partie.

Portrait de la créatrice Hayet Maoui

Installée à Mulhouse , en Alsace, Hayet Maoui est une styliste-créatrice française d’origine algérienne. Autodidacte, elle crée  sa marque Ma-Oui Créations en 2008 en réalisant des tenues traditionnelles emprises de modernité.

Une formation à la broderie au fil d’or et d’argent en Algérie, lui permet de se spécialiser dans cette catégorie. Elle décide alors de l’incorporer à ses collections.

Les broderies à la main sont au coeur de ses réalisations uniques, dédiées à chaque cliente.  Chacun de ses modèles est une oeuvre d’art nécessitant de très nombreuses heures de travail car souvent réalisées à la main . Intuitive, elle tire son inspiration de l’art en général, se passionnant pour la peinture, le dessin et l’art floral tout en dégageant une certaine élégance.

En 2015, elle participe pour la première fois à l’édition d’Alger Fashion Week à Lyon au château de Montchat. L’année suivante, elle fait la 2ème édition à l’hôtel Normandy à Paris (75001).

Qu’est-ce que l’Alger Fashion Week?

En 2011, l’Alger Fashion Week permet de promouvoir la mode algérienne, en France et en Algérie, mais également au niveau international. Elle collabore avec des stylistes renommés, des agences de mannequins, de grands photographes accrédités, et de grandes institutions (ambassades, consulats, Ministères de la Culture).Elle propose des défilés de mode uniquement de tenues traditionnelles algériennes en respectant le patrimoine algérien, dont certaines tenues sont inscrites au patrimoine de l’Humanité.

En février 2014, Alger Fashion Week était la 1ère édition d’un événement de mode professionnel avec 2 jours de défilés de mode. L’année suivante, elle intégrait des créateurs de mode de plusieurs pays (Algérie, France, Egypte, Maroc, Emirats Arabes Unis et Italie). L’édition 2015 accueille les plus grands noms de la scène mode algérienne et méditerranéenne au Palais de la Culture et à Dar Abdelati.

Un concours, doté d’un soutien financier a eu lieu en vue de sélectionner le meilleur jeune désigner.  Il présentait ensuite sa collection lors de la seconde édition de la Alger Fashion Week en 2016.

Que représente le travail d’Hayet Maoui?

Hayet décrit ainsi son travail: « …Je me construis des histoires, des narrations, comme un voyage ou un scénario de film… et je construis ma collection en déclinant cette histoire sur une série de variantes, par rapport aux coupes, aux détails de recherche de volumes, aux détails de couleurs, d’imprimés, de tissus et de textures… Ensuite, je développe les broderies. »

Son objectif est d’essayer d’être pleinement dans la modernité. Elle veut faire des vêtements qui peuvent durer, traverser les saisons, adaptés aux usages de la personne qui les porte.

Concernant son métier, elle l’estime « polymorphe » avec de multiples facettes, se comparant à un chef d’orchestre. Elle doit gérer tous les postes (gestion, comptabilité, administratif, commercial, communication, production, livraisons).

Ma-Oui Créations a de beaux jour devant elle. Sa dernière prestation devait être les élections de « Mademoiselle Alsace » et « Miss Ronde » où elle aurait présenté sa nouvelle collection Frida au « Biotiful café » à Rixheim le samedi 31 octobre 2020 à 12 h. Evénement reporté au 12 décembre prochain si le confinement n’est pas prolongé.

 

Laisser un commentaire

Ce site Web utilise les cookies. En poursuivant sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies. 

RSS
Follow by Email