Catégories

16 novembre 2020

Journal Impact European

"NOUS SOMMES UN JOURNAL INDÉPENDANT"

La France repasse en état d’urgence sanitaire et l’instauration d’un couvre-feu

3 min read

Emmanuel Macron : interview télévisée du mercredi 14 octobre

La situation sanitaire « justifie qu’on ne soit ni inactif, ni en panique ». C’est ainsi qu’Emmanuel Macron a débuté son interview télévisée du mercredi 14 octobre. Alors que des mesures fortes étaient attendues face à l’inexorable progression de l’épidémie de Covid-19, le chef de l’État a choisi de prendre la parole afin d’être le plus pédagogue possible.

Un couvre-feu entre 21 heures et 6 heures du matin dès le 17 octobre va s’appliquer à la région Île-de-France et à huit métropoles: Grenoble, Lille, Lyon, Aix-Marseille, Montpellier, Rouen, Saint-Étienne et Toulouse.

«Le couvre-feu durera quatre semaines et nous irons devant le Parlement pour le prolonger jusqu’au 1er décembre. Six semaines, c’est le temps qui nous paraît utile», a déclaré le chef de l’État lors d’une interview télévisée sur TF1 et France2.

Dans la pratique, les restaurants, bars, théâtres et cinémas devront donc fermer à 21 heures. «On ne sortira plus du restaurant après 21 heures. On n’ira plus chez des amis faire la fête, car on sait que c’est là qu’on se contamine le plus», a déclaré le chef de l’État.

Les contrevenants s’exposent à une amende de 135 euros – et jusqu’à 1500 en cas de récidive. Des exceptions seront faites pour les personnes qui travaillent de nuit ou qui ont une «bonne raison».

En journée, la vie quotidienne ne devrait toutefois pas vraiment changer, même si M. Macron a préconisé le télétravail «deux à trois jours par semaine» pour ceux qui le peuvent. «Nous allons continuer à travailler, notre économie en a besoin, nous en avons besoin, nos enfants vont continuer d’aller à l’école», a-t-il expliqué.

« L’offre de transports en commun » sera maintenue, « et nous n’avons pas décidé de réduire les déplacements entre régions » a précisé Emmanuel Macron.

« Vous pouvez partir en vacances. (…) Mais si vous allez en famille, avec des grands parents, avec des membres de votre famille qui sont fragiles, il est impératif de respecter les règles, c’est-à-dire même dans le cadre familial, de mettre des masques si vous ne venez pas d’être testé » a insisté le chef de l’État invitant les Français, partout dans le pays, à adopter une « règle de six » : limiter à six personnes les rassemblements de personnes n’appartenant pas à son foyer. « On essaie, quand on invite des amis, de ne pas être plus de 6 à table ».

Les bénéficiaires du RSA et des APL recevront une aide exceptionnelle de 150 euros, et 100 euros par enfant, dans les six semaines à venir a également annoncé le chef de l’Etat. « Je préfère cette aide exceptionnelle, massive, comparable à ce que nous avons fait au printemps, plutôt qu’une transformation de nos minima sociaux », a indiqué le chef de l’Etat.

Le télétravail ne sera pas imposé : « Si c’est une règle nationale, (…) parfois, on réisole les gens. (…) On a besoin que les entreprises fonctionnent, elles ont besoin d’avoir de la présence au travail, on a besoin d’avoir des services publics ouverts, des professeurs dans les classes » a expliqué Emmanuel Macron avant de plaider pour un télétravail « négocié » au niveau des branches. « On va plutôt inciter les gens à faire, pour les emplois où c’est pertinent, deux à trois jours de télétravail par semaine ».

https://www.pscp.tv/w/1vOGwkyopWgGB

 

Laisser un commentaire

Ce site Web utilise les cookies. En poursuivant sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies. 

RSS
Follow by Email