Catégories

16 septembre 2021

Journal Impact European

"NOUS SOMMES UN JOURNAL INDÉPENDANT"

Le prince héritier Mohammed Ben Salman et Imran Khan, renforcent leurs relations entre ces deux pays

2 min read
Ryad et Islamabad ont signé des accords visant à renforcer leurs relations après des mois de relations tendues entre ces deux pays pourtant alliés.

Le prince héritier Mohammed Bin Salman et Imran Khan

Ryad et Islamabad ont signé des accords visant à renforcer leurs relations après des mois de relations tendues entre ces deux pays pourtant alliés.

L’Arabie saoudite et le Pakistan ont signé samedi des accords visant à renforcer leurs relations après des mois de relations tendues entre les deux alliés en raison de la région disputée du Cachemire, divisé entre l’Inde et le Pakistan qui souhaitent tous deux en contrôler la totalité.

Bien que l’Arabie saoudite ait été le premier pays visité par le Premier ministre pakistanais à la suite de son élection en 2018, Ryad est ultérieurement apparu mécontent dans ses rapports avec Islamabad. Et malgré le soutien économique apporté ces dernières années par Ryad au Pakistan, chiffré à des milliards de dollars d’aides et de crédits, les observateurs notent que le royaume est également soucieux de ne pas contrarier l’Inde, partenaire commercial clé et importateur de pétrole saoudien.

Le prince héritier Mohammed Ben Salman et Imran Khan, ont souligné «l’importance d’élargir et d’intensifier les horizons de coopération» bilatérale. Selon l’agence de presse d’État saoudien, les deux pays ont signé deux accords dans la ville de Jeddah (ouest) relevant du domaine de la justice et de la criminalité.

Signature de l’accord de sécurité entre le Pakistan et l’Arabie Saoud:

  1. extradition des requis et des condamnés à mort précédemment;
  2. Signature d’une convention de coopération dans le domaine de la lutte contre la criminalité;
  3. Signature d’un mémorandum d’accord pour lutter contre le trafic illicite et la livraison des trafiquants de drogues;
  4. Les leaders de la drogue au Pakistan, Iran, Syrie et Liban (réseau interdépendant) seront bientôt entre les mains de la justice saoudienne.

Deux autres documents sur la lutte contre le trafic de drogue et sur le financement de projets dans les domaines de l’énergie, de l’infrastructure, des transports, de l’eau et des communications, ont également été signés. Durant son voyage, Imran Khan — qui a visité à six reprises le royaume –, entend se concentrer sur l’amélioration des relations avec Ryad et se pencher sur les besoins des quelque 2,5 millions de Pakistanais travaillant dans le pays.

Laisser un commentaire

Ce site Web utilise les cookies. En poursuivant sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies. 

RSS
Follow by Email