Catégories

23 octobre 2021

Journal Impact European

"NOUS SOMMES UN JOURNAL INDÉPENDANT"

Le nouvel Hôtel de la Marine vient d’ouvrir ses portes aux visiteurs

6 min read
Emmanuel Macron a inauguré le nouvel Hôtel de la Marine, jeudi 10 juin après 4 ans de travaux de rénovation du bâtiment.

Emmanuel Macron a inauguré le nouvel Hôtel de la Marine, jeudi 10 juin après 4 ans de travaux de rénovation du bâtiment. Il a ensuite rencontré Gianni Infanto, président de la Fifa (Fédération internationale du Football) dont une des antennes se trouve à l’Hôtel de la Marine.

« Ce monument, qui représente des siècles d’histoire, va devenir un nouveau lieu d’attractivité de la France », a déclaré le chef de l’état.

Depuis le 12 juin, les visiteurs peuvent découvrir ce lieu emblématique réalisé au XVIIIème siècle par  l’architecte Ange-Jacques Gabriel. Avec l’ancien Hôtel des Monnaies, qui abrite l’Hôtel Crillon et l’Automobile Club de France, il est l’un des 2 grands palais conçus pour orner la place Royale, devenue place de la Concorde.

Origine de l’Hôtel de la Marine

Commandé par Louis XV en 1758, l’édifice ouvre ses portes en 1774,  sous le nom d’ « Hôtel du Garde-meuble ». Il abrite l’administration du Garde-meuble de la Couronne, ancêtre du Mobilier national. Lors de la Révolution de 1789, Louis XVI et ses ministres doivent quitter Versailles pour Paris. En 1798, le ministère de la Marine s’installe partiellement au Garde-meuble. Depuis 1806, il occupe l’ensemble du bâtiment. Il devient alors le siège de l’état-major de la marine pendant plus de 2 siècles, jusqu’en 2015.

Situé place de la Concorde, à l’est de la rue Royale, dans le 8ème arrondissement, l’Hôtel de la Marine doit son nom au ministère de la Marine, installé dans les lieux depuis la Révolution. Le bâtiment est aussi le siège de la Fondation pour la mémoire de l’esclavage, présidée par l’ancien Premier ministre Jean-Marc Ayrault. En effet, Victor Schoelcher a signé le décret d’abolition de l’esclavage dans le salons diplomatique , le 27 avril 1848. On peut d’ailleurs y découvrir son bureau. Par ailleurs, un des volets intérieurs porte la trace de l’effraction qui eut lieu en 1792. Des voleurs s’y étaient introduits pour voler les bijoux de la Couronne, on ne retrouva qu’une partie.

Durant la Seconde Guerre mondiale, la Marine allemande a occupé l’Hôtel de la Marine.. Elle  avait percé des ouvertures dans les volets du salon de compagnie pour surveiller la place de la Concorde et la rue de Rivoli.

Le nouvel Hôtel de la Marine

En 2015, le  Centre des Monuments Nationaux  se voit confier le projet de rénovation du bâtiment. Il décide d’ouvrir un espace de restauration, un café, une librairie et 6 000 m² d’espaces de co-working entre le 2ème et 4ème étage. Les loyers rembourseront le prêt de 80 millions d’euros contracté par le CMN pour son projet de restauration au coût total de 132 millions (dont 10 millions d’argent public, 20 millions rapportés par les bâches publicitaires durant les travaux et 20 autres de la location d’un espace de 400 m2 durant vingt ans à la fondation Al-Thani, qui exposera des œuvres d’art de la famille régnante du Qatar).

L’objectif de cette restauration est de faire revivre le temps du Garde-Meuble de la Couronne à l’époque de sa construction au XVIIIe siècle, en restituant les décors d’origine. Les visiteurs se retrouvent dans un appartement du » siècle des lumières » ou dans un salon du XIXème siècle. Ils revivent « l’art de vivre à la française ». Désormais, l’Hôtel de la Marine c’est 700 pièces, 12 700 m2 d’espaces dont 6200m2 ouverts au public, 1100m2 d’espaces extérieurs, 1550m2 d’espaces de dégustation, 400m2 de salles d’exposition…

Un mélange de XVIIème et XXIème siècle

Un bouquet lumineux d’une centaine de led illumine la cour d’honneur de l’Hôtel. Dans la Cour de l’Intendant, un immense lustre numérique en forme d’anneau, affiche la programmation culturelle en cours. Une verrière en verre feuilleté de 330 m² siège au dessus, tel un énorme cristal.

Dans le Cabinet des Glaces, le mobilier originel restitué et une muséographie donnent l’impression de remonter le temps. La salle à manger dans les appartements de l’intendant montre la mise en scène d’une fin de repas. On y voit une veste jetée sur une chaise, des verres encore remplis, des serviettes dépliées…

Depuis la loggia, donnant sur la place de la Concorde, une vue de l’obélisque de Louxor, érigé sous Louis-Philippe en 1836. C’est aussi de là, que François Mitterrand et de nombreux chefs d’état, avaient assisté au défilé du bicentenaire de la Révolution.

Plusieurs circuits proposent des parcours passionnants tels celui donnant accès aux salons d’apparat; une visite immersive dans le XVIIIème siècle ou la visite de l’ancienne galerie des tapisseries du Garde-meuble. Ces visites s’accompagnent du « Confident », casque audio géolocalisé  remis à chaque visiteur dès son arrivée. Il se déclenche en fonction de la position de chacun.

Un bel espace de vie

L’Hôtel de la Marine espère pas moins de 600 000 visiteurs dès la première année grâce à cette transformation mêlant XVIIIème et XXIème siècle, visites et espaces de vie.

La librairie, des boutiques et le café Lapérouse,  sont accessibles depuis les arcades de la place e la Concorde et de la Cour d’Honneur.  Deux espaces de restauration dont l’un propose une carte signée Jean-François Piège attirent les visiteurs dans un décor réalisé par Dorothée Delaye.

Le chantier et  mobilier

En 2017, le chantier commence. Il permet de mettre à jour les décors muraux, plafonds ou planchers d’origine sous les ajouts successifs des XIXe et XXe siècles. L’architecte Hugh Dutton imagine une imposante verrière qui surmonte la cour de l’Intendant qui accueille les visiteurs.

La première phase du chantier a permis de supprimer jusqu’à 18 couches de peinture accumulées au cours des siècles. On retrouve l’état d’origine du bâtiment, la peinture originelle étant protégée par un vernis. Il a fallu restaurer les décors cachés comme on le fait pour un tableau, un véritable retour aux sources.

Concernant le mobilier, on a retrouvé des pèces d’origine grâce à l’inventaire détaillé des années 1780. Les pièces exceptionnelles disséminées à l’Élysée, au Louvre ou Versailles… ont repris leur place dans le cabinet de travail, la salle à manger ou le salon de jeux… Des d’objets originaux acquis en ventes publiques complètent les aménagements.

Parquets marquetés rénovés et tentures murales, patinées et vieillies, refaites à partir d’échantillons authentiques, complètent la décoration..

Le premier étage, situé côté place de la Concorde a été restauré dans les années 2 000. Les salons d’apparat du ministère de la Marine  y avaient d’abord exposé des grands meubles du roi, d’armes et de joyaux.

Un espace d’exposition pour la collection Al-Thani

Le Centre des monuments nationaux et la Al Thani Collection Foundation sont à la base de la création des galeries d’exposition de la  Collection à l’Hôtel de la Marine.  Ce dernier accueillera les œuvres de la Collection au cours des 20 prochaines années, parallèlement à un programme d’expositions temporaires thématiques.

La Al Thani Collection Foundation sert à promouvoir l’art et la culture. On a pu voir les œuvres de la Collection Al Thani, une des plus prestigieuses collections d’art privées au monde, lors d’expositions temporaires dans de grandes institutions internationales,. Parmi elles se trouvent le Metropolitan Museum of Art de New York, le Victoria and Albert Museum de Londres, le Musée de l’Ermitage de Saint-Pétersbourg et le Musée national de Tokyo.

La Collection Al Thani, ,  sera présentée pour la première fois au public à l’automne prochain à l’Hôtel de la Marine. Eventail de culture et de civilisations, elle comprend un ensemble exceptionnel d’œuvres d’art de l’Antiquité à nos jours.

Laisser un commentaire

Ce site Web utilise les cookies. En poursuivant sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies. 

RSS
Follow by Email