Catégories

17 septembre 2021

Journal Impact European

"NOUS SOMMES UN JOURNAL INDÉPENDANT"

« Liberté », le thème du feu d’artifice parisien du 14 juillet

5 min read
Pour le plus grand plaisir des Parisiens, le traditionnel feu d'artifice du 14 juillet depuis la Tour Eiffel a bien eu lieu.

Pour le plus grand plaisir des Parisiens, le traditionnel feu d’artifice du 14 juillet depuis la Tour Eiffel a bien eu lieu.La Ville de Paris et la Préfecture ont choisi une zone sur le Champ de Mars pour accueillir le public, selon les conditions sanitaires.La jauge ne devait pas dépasser 15 000 personnes, le masque et la présentation du passe sanitaire étaient obligatoires.Ce passe sanitaire correspond à un schéma complet de vaccination. Il peut être aussi un test négatif de moins de 48h. Autre preuve, un test RT-PCR ou antigénique positif attestant du rétablissement de la Covid-19, datant d’au moins 11 jours et de moins de 6 mois .Un périmètre de sécurité s’étendait entre le Champ de Mars et le site du Trocadéro . La RATP a fermé plusieurs stations de métro aux alentours. Les Parisiens étaient invités à suivre la retransmission à la télévision, en direct en France et à l’étranger.Le spectacle pyrotechnique faisait suite à un grand concert sur le Champ de Mars, débuté à 21h30. Il réunissait l’Orchestre national de France, dirigé par Simone Young, le chœur et la maîtrise de Radio France. D’autres artistes y participaient: le violoniste Renaud Capuçon, le trompettiste Ibrahim Maalouf, la mezzo-soprano Clémentine Margaine ou le pianiste Alexandre Kantorow. Stéphane Bern assurait la présentation comme les autres années.

Hector Berlioz, de Georges Bizet, de Joséphine Baker… étaient au programme. Il se terminait par un arrangement de La Marseillaise par Ibrahim Maalouf.

Le feu d’artifice

Cette année, le thème choisi était « La Liberté ». Il commémorait la liberté retrouvée après les contraintes liées à la pandémie. La durée était de 19 minutes contre 35 l’an dernier. Il se composait de 7 tableaux de 2 minutes chacun. La société  Ruggieri a conçu le spectacle sous la direction artistique de David Proteau. Le stricte protocole sanitaire a permis aux 15 000 personnes présentes sur le Champ de Mars d’y assister.

Concernant la programmation musicale, la liste contenait des titres d’artistes très différents de style. Queen et son titre « I want to break free » a ouvert les festivités. « Liberté chérie » de Calogero et  » Blinding Lights » de The Weeknd, ont suivi.  Ce fut ensuite » 3SEX«  d’Indochine et Christine and the Queens.  Soup Dragons avec « I’m Free » puis « Freedom ! » d’Aretha Franklin ont ensuite résonné. « Humans » de The Killers et une reprise de L’hymne à l’amour d’Edith Piaf au violoncelle ont achevé le feu d’artifice.

Grand moment de ce spectacle pyrotechnique, le tableau accompagné par Daft Punk (« Around the World », « Harder, Better, Faster, Stronger » et « Sangria » (BO du film Climax). Ce choix fut un hommage au groupe qui a annoncé sa séparation en février dernier.

Les autres feux d’artifice

La capitale n’a pas l’exclusivité du feu d’artifice du 14 juillet. En banlieue, certaines villes ont annulé ou reporté .  Bordeaux, Marseille, Lyon, Cannes ou Rennes ont maintenu le feu d’artifice tandis que Lille, Nancy, Carcassonne, Brest. ou la Haute-Corse, ont annulé. A Toulouse, la municipalité avait prévu 4 feux d’artifice identiques dans 4 endroits différents pour que tout le monde le voit quelque-soit l’endroit où il se trouve.

Origine du 14 juillet

Le 14 juillet est pour la Français, la date de la prise de la Bastille en 1789. Suite à l’installation de 5 canons pris aux Invalides, des gardes françaises les positionnent devant la Bastille.  Quelques heures plus tard, la garnison de la prison capitule. C’est le début de la Révolution française et la fin de la monarchie absolue.

Un an plus tard, la fête de la Fédération célèbre le premier anniversaire de la prise de la Bastille. La fête marque la réconciliation entre le Roi et le peuple. Elle a lieu sur le Champs-de-Mars et rassemble 100 000 personnes, en présence du roi et des députés. Cette date est choisie le 6 juillet 1880 pour  devenir  celle de la Fête nationale. Cette décision fait suite à la proposition de Raspail, député de la IIIème République qui a alors 10 ans. Le 14 juillet, jour de la fête nationale, est aussi déclaré chômé.

Origine du feu d’artifice du 14 juillet

La Chine a utilisé la poudre à canon depuis le VIIIème siècle. Au XIIIème siècle, Marco Polo la ramena en Europe.  En France, le mariage de Louis XIII et d’Anne d’Autriche en 1612, fut l’occasion de réaliser le premier spectacle pyrotechnique. Les feux d’artifice se multiplient ensuite lors des fêtes royales (mariage, naissances, baptêmes…). Des concerts, festins et bals les accompagnent dans de magnifiques décors conçus par de grands artistes de l’époque. Il y a toujours un bouquet final qui embrase le ciel. Avec la Révolution, il devient le symbole festif dès la Fête de la Fédération, le 14 juillet 1790. Le coût étant trop élevé et ramenant à la monarchie, il est abandonné jusqu’au Consulat. La IIème République le rend incontournable avec l’officialisation de la Fête nationale en 1880.

Symbole du 14 juillet, le feu d’artifice fait partie de la culture du pays, malgré une baisse d’intérêt depuis  une quarantaine d’années. Toutefois, il reste un spectacle important dans le coeur des Français, d’autant que la télévision le retransmet.

Le feu d’artifice à Paris

Depuis 1887, un feu d’artifice est tiré à la Tout Eiffel pour le 14 juillet. Ce fut le premier spectacle pyrotechnique tiré depuis le monument. Déjà à cette époque, Ruggieri signait l’événement.

En 1989, un spectacle retraçait les 100 ans d’histoire autour de la Tour Eiffel. Le passage à l’an 2000 fut aussi l’occasion d’organiser cette fantastique attraction signée Groupe F.  Le feu d’artifice eut lieu à la Tour Eiffel pour l’occasion et non aux abords des Champs-Elysées comme à l’accoutumée. Ce spectacle a permis une retransmission dans 250 pays.

Pour les 120 ans de la « Dame de Fer », en 2009, un concert de Johnny Hallyday sur le Champ-de-Mars a précédé le feu d’artifice. Les projections vidéo apparaissent pour la première fois. La Tour s’est animée pour le bonheur des 700 000 personnes présentes sur le Champ- de- Mars.

Désormais, chaque année, des tirs partent des Jardins du Trocadéro ou de la Tour Eiffel. Groupe F ou Ruggieri multiplient d’ingéniosité pour satisfaire les spectateurs venus de Paris ou d’ailleurs pour l’événement retransmis dans le monde.

Laisser un commentaire

Ce site Web utilise les cookies. En poursuivant sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies. 

RSS
Follow by Email