Catégories

23 octobre 2021

Journal Impact European

"NOUS SOMMES UN JOURNAL INDÉPENDANT"

Les retraités en colère ont manifesté pour leur pouvoir d’achat

4 min read
Les modalités de calcul des droits à la retraite et le montant des pensions dépend de chacun des régimes, entraînant ainsi des déséquilibres entre les  pensionnés.

La réforme des retraites est encore un chantier du gouvernement. Ce dernier s’intéresse à 3 points particuliers:

  • Le relèvement de l’âge légal de départ à la retraite,
  • L’instauration d’un minimum de pension à 1 000 euros pour une carrière complète au Smic et
  • La suppression des régimes spéciaux.

Vendredi 1er octobre, les retraités sont descendus dans la rue pour une revalorisation des retraites de bases et complémentaires

 Cette journée de mobilisation unitaire a eu lieu dans toute la France. A Paris, le rassemblement s’est tenu devant le Ministère de l’Economie et des Finances, à Bercy. Il réunissait divers syndicats et associations. Hormis la revalorisation des retraites, il réclamait la création de 100 000 postes supplémentaires au sein de l’hôpital et d’un grand service public de la prise en charge de l’autonomie, ou le déploiement de services publics de proximité.

Dans le cortège  parisien se trouvaient Philippe Mouë, président de l’UNPR; Eric Coquerel, député LFI; Gilbert Garrel (CGT Cheminot)…

Les revendications

  • Pouvoir d’achat, augmentation et revalorisation immédiates des retraites de base et complémentaires, pas de retraite inférieure au Smic.
  • Des moyens supplémentaires pour les Services publics en proximité et dans le système de santé publique (le soin, la prévention et la recherche).
  • Pour une Sécurité sociale financée par les cotisations sociales afin qu’elle assure pleinement ses missions..

Le Pôle des retraités de la fonction publique, réuni le 3 septembre dans les locaux de l’UNRP a décidé de participer à la journée de mobilisation des retraités du 1er octobre 2021. Le mot d’ordre était: « une retraite en bonne santé, une pension de haut niveau, aujourd’hui et pour les générations futures ».

Le communiqué de presse a servi de support aux différentes mobilisations en régions. Les retraités ont manifesté à Lyon, Le Havre, Cholet, Angers, Perpignan, Laval ou Grenoble…

Le régime actuel

Actuellement, 42 régimes distincts composent le système de retraite français :

  • Le régime général
  • Les complémentaires : (Agirc-Arrco, Ircantec… )
  • Les régimes spéciaux : (SNCF, RATP, industries électriques et gazières… )
  • Les régimes autonomes (professions libérales…)

Les modalités de calcul des droits à la retraite et le montant des pensions dépend de chacun des régimes, entraînant ainsi des déséquilibres entre les  pensionnés.

La réforme de retraites

Pour rappel, la réforme des retraites, promesse de campagne d’Emmanuel Macron, est un projet datant de 2017. Il est suspendu en mars 2020, après l’adoption en première lecture grâce à l’article 49-3, en raison de la crise sanitaire du coronavirus. Le principal but était la création d’un système universel, par points et par répartition, supprimant ainsi les régimes spéciaux (SNCF, industries électriques et gazières, RATP…

Selon la réforme, les droits seraient calculés avec des points et non plus par trimestres. Chaque heure travaillée ouvrira droit à des points(projet initial). Des points de solidarité seraient attribués pour les périodes d’inactivité: chômage indemnisé, maladie, handicap et maternité. L’intégralité de la carrière sera prise en compte, et non plus les six derniers mois pour les fonctionnaires et les 25 meilleures années pour les salariés.

Si la réforme est mise en place, elle ne devrait pas concerner les retraités actuels et les actifs proches de la retraite.

Le rôle des syndicats

En ce début d’automne, le vote des budgets de la Sécurité sociale et de la loi des finances ont lieu. Les connaîtront alors leurs droits. C’est pourquoi, les principaux syndicats du pays et plusieurs associations (CGT, FO, CFTC, CFE-CGC, FSU, Solidaires, FGR-FP, LSR, La Ligue des Droits de l’Homme) ont édité un tract commun pour voir aboutir les revendications des intéressés. Ils veulent peser sur le vote de ces budgets.

De son côté, l’UNRP (Union nationale des retraités de la Police) a signé une convention de partenariat avec 5 autres associations de retraités :

  • FNOM (Fédération nationale des Officiers Mariniers)
  • UNPRG (Union nationale des personnels en retraite de la Gendarmerie);
  • UNSOR (Union Nationale des Sous-Officiers en Retraite)
  • ANR_PTT (Association nationale des retraités de la poste et de France Télécom)
  • FRG-FP (Fédération générale des retraités de la Fonction publique)

Ce pôle agit sur le maintien du statut de la Fonction Publique, sur la défense du Code des pensions civiles et militaires, sur la préservation d’une protection sociale de qualité la mise en oeuvre d’une réforme générale de la fiscalité et sur l’amélioration de l’image des retraités dans l’opinion publique.

Une mobilisation interprofessionnelle le 5 octobre

Quelques jours après la mobilisation des retraités, une  journée de mobilisation interprofessionnelle se tiendra dans toute la France.

Une grande journée nationale de grève et de manifestation interprofessionnelle se tiendra le 5 octobre prochain. Les exigences de l’intersyndicale (CGT, FO, FSU, Solidaires, FIDL, MNL, UNEF et UNL) sont:

  • l’augmentation des salaires
  • l’abandon des contre-réformes des retraites et de l’assurance chômage
  • l’égalité homme-femme, l’arrêt des licenciements, pour lutter contre la précarité…

Cette mobilisation unie des secteurs privé et public ainsi que de la jeunesse sera aussi lié à une grève dans les milieux de la santé, de l’enseignement, des services publics et des transports.

Laisser un commentaire

Ce site Web utilise les cookies. En poursuivant sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies. 

RSS
Follow by Email