Catégories

16 septembre 2021

Journal Impact European

"NOUS SOMMES UN JOURNAL INDÉPENDANT"

Encore un samedi de manifestation anti pass sanitaire

4 min read
Cette semaine, la mobilisation contre le pass sanitaire et la vaccination obligatoire était en baisse.

Cette semaine, la mobilisation contre le pass sanitaire et la vaccination obligatoire était en baisse. Avec plus de 175 500 manifestants dans toute la France contre 215 845  la semaine dernière, la participation était encore forte.

Pour cette 6ème journée de manifestation, on totalisait 220 cortèges à travers le pays. Les participants désirent mettre la pression sur le gouvernement. De plus , un nouveau thème s’est greffé aux principales revendications: la défense de Didier Raoult.

En effet, l’Institut hospitalo-universitaire Méditerranée Infection (IHU) pousse l’épidémiologiste vers la sortie, bien qu’il en soit le créateur. Pour beaucoup, ses positions sur l’hydroxychloroqine et la vaccination massive, en seraient la cause.

Les manifestations parisiennes

A Paris, on comptait près de 15 000 personnes réunies dans les 4 cortèges dont 2 à l’initiative des Gilets Jaunes. Le président des « Patriotes », Florian Philippot avait organisé l’autre grand défilé. Enfin le Collectif « Paris pour la Liberté » était à la tête du 4ème mouvement.

Un important dispositif de forces de l’ordre était déployé pour encadrer les 4 défilés.

Manifestation Place de Fontenoy- Bercy

Peut être une image de une personne ou plus, personnes debout, plein air et texte qui dit ’PARIS SAMEDI 21 AOUT 2021 11H30 MINISTÈRE DE LA SANTE CONTRE LE PASS SANITAIRE L'OBLIGATION VACCINALE Métro 8 11H30 PLACE DE FONTENOY MINISTÈRE DE L'ÉCONOMIEE DES FINANCES’

Le premier rendez-vous  à l’instar des Gilets jaunes, était place de Fontenoy (75007). Le cortège est parti vers 13h en direction de la place du Bataillon du Pacifique (75012).

Cette manifestation était rattachée au groupe « Gilets jaune cortégiens, Femmes gilets jaune, Parisiens banlieusard et résistants », Maxime Nicolle ou Jerôme Rodriguez y sont souvent présents.

Manifestation Bourse-Sénat

Image

Second rendez-vous « Gilets Jaunes à l’appel de Sébastien Philippart et Marie-Charlotte Vaudolon. Ces derniers étaient déjà les instigateurs du défilé du 14 aout, parti aussi de la place de la Bourse.  Le rassemblement sans étiquette politique partait du pied de l’AFP pour se rendre place Edmond Rostand, près du Sénat. Selon Marie-Charlotte Vaudalon, « Ce sont (AFP) des collabos du système tyrannique mis en place par la marionnette Elyséenne ».Le cortège s’est élancé à 15h

Manifestation des « Patriotes »

Pour la 40ème semaine, les « Patriotes » ont marché  dans une ambiance calme, scandant « Liberté, Liberté! », « Macron démission! », « Macron ton pass , on en veut pas! »

Pour la première fois, cette semaine, on pouvait lire des messages de soutien à l’attention du Professeur Raoult. Le directeur général de l’Assistance Publique Hôpitaux de Marseille ne souhaite pas reconduire l’infectiologue de 69 ans à la tête de l’IHU Méditerranée Infection. Florian Philippot, patron des Patriotes, avait lancé le hashtag #TouchePasARaoult sur les réseaux sociaux à la suite de cela. Désormais, on retrouve ces pancartes dans les défilés de Paris, Marseille ou Montpellier.

Dans son discours, le président des « Patriotes » a ajouté: « Ils veulent honteusement l’évincer! »… il a aussi invité les manifestants à un prochain rassemblement uni le 28 août prochain.

Manifestation Collectif « Paris pour la Liberté »

Peut être une image de texte qui dit ’PARIS POUR LA LIBERTE SAMEDI 21 AOÃT tous en blanc avec nos soignants! 13H PLACE DU CHATELET >>> DEPART 14H VERS LE SENAT Marche citoyenne pacifique contre le Pass sanitaire’

Le cortège est parti à 14h30 en direction du jardin du Luxembourg (75006). Il a rejoint le Carrousel du Louvre puis le Pont Neuf jusqu’au Sénat.

« Paris Pour la Liberté » rassemble des personnes issues de plusieurs collectifs et associations engagés contre la gestion de la crise sanitaire par le gouvernement. Le premier rassemblement a eu lieu le 20 mars 2021 à Châtelet, place du Bellay. La fontaine des Innocents est le lieu incontournable de rendez-vous pour les défenseurs des libertés. Le but du collectif est d’organiser des rassemblements et marches pacifiques, légales et régulières, pour exiger la fin de l’état d’urgence et du Pass sanitaire.

Le 28 Aout, une marche aura lieu de la place Denfert Rochereau jusqu’au ministère de la Santé. Le but est de stopper l’application du PASS sanitaire, de l’obligation vaccinale, de l’état d’urgence sanitaire anti-démocratique.

Manifestations en province

Paris n’a pas été seule à manifester contre le pass sanitaire. C’est encore dans le sud-est du pays, que les cortèges étaient les plus fourni malgré une chute de fréquentation. On comptait 6 000 personnes à Toulon, 9 500 à Montpellier où des heurts ont éclaté entre des membres de la Ligue du Midi et des militants antifascistes, faisant des blessé et quelques arrestations. A Strasbourg? 3 500, 3 400 à Bordeaux et Toulouse, 3 200 à Lille dont des pompiers et des soignants. On constatait aussi 3000 manifestants à Bayonne, 2500 à Nice et à Lyon où les CRS sont intervenus, 2300 à Nantes ou encore 2000 à Caen, ainsi que 1800 à Nancy.

A Marseille, la foule était très nombreuse pour soutenir le Pr Raoult. Ils étaient réunis devant  devant l’institut hospitalo-universitaire en maladies infectieuses dirigé par l’infectiologue . Dans la foule, on entendait la Marseillaise.

Les pancartes

Hormis les pancartes habituelles et celles en soutien au Pr Raoult, il y avait encore des slogans provocateurs à tendance nazie, tout comme la semaine dernière. Le préfet Lallement a d’ailleurs dénoncé ce genre de comparaison.

Cette semaine, on a encore pu lire  dans les cortèges « Qui? », un code pour attribuer la responsabilité de la crise sanitaire à la communauté juive. D’autres signifiaient « Qui? Satan!! ». A Toulouse,  les visages de Jacques Attali et de Claude Posternak, communicant et membre du bureau politique de LREM ,  accompagnaient le message.

Autre message antisémite: « Cassandre a raison!, en référence à Cassandre Fristot, enseignante, ex-membre du Front national, qui sera jugée le 8 septembre pour avoir  brandi une pancarte antisémite à Metz début août, énumérant plusieurs personnalités juives autour de la question « mais qui ? »

Laisser un commentaire

Ce site Web utilise les cookies. En poursuivant sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies. 

RSS
Follow by Email