Catégories

16 novembre 2020

Journal Impact European

"NOUS SOMMES UN JOURNAL INDÉPENDANT"

Ile d’Aix, dernier séjour de Napoléon avant son exil

4 min read
A la mémoire de notre immortel Empereur Napoléon Ier, 15 juillet 1815. Tout fut sublime en lui : sa gloire, ses revers. Et son nom respecté plane sur l'univers.

L’Île d’Aix n’est pas reliée au continent par un pont. Le seul moyen de s’y rendre toute l’année est le bateau, contrairement à l’Île de Ré et d’Oléron.

La visite de cet îlot classé sur la liste des sites naturels, se fait à pied, en vélo ou en calèche. Outre ses maisons blanches aux toits de tuiles et volets colorés, l’île possède de nombreux lieux touristiques et historiques.

On compte peu de résidents à l’année, soit moins de 250 personnes. Ce chiffre augmente dès le printemps et peut atteindre 5 000 durant l’été.  On y accède facilement depuis la Pointe de la Fumée où une navette part tous les 20 minutes. Le trajet est plus long de l’île de La Rochelle, de Rochefort, de l’île de Ré ou d’Oléron.

Couverte en grande partie de forêts, marais, vignes, criques de sables, falaises et ses 5 plages… , on peut  parcourir l’île à pied ou à vélo en l’absence de voitures, sur 15 km de sentiers.

La Grande Plage de l’île d’Aix et sa vue sur le Fort Boyard accueille les baigneurs. Les autres plages (plage Sables d’Or pour bronzer, Plage des coquillages, Baby Plage aux allures de crique méditerranéenne) sont peu fréquentées. La Plage de Jamblet permet la pêche à pied, loin des parcs à huîtres afin de respecter le travail des ostréiculteurs…

L’Île D’Aix et Napoléon

Napoléon passa ses 3 derniers jours sur le territoire français à l’ïle d’Aix,  du 12 au 15 juillet 1815, avant de partir en exil à Sainte-Hélène. Pensant embarquer pour le Royaume-Uni, il fut directement emmené à Ste-Hélène où il mourut. Toutefois, l’ombre de l’Empereur plane sur l’île par les souvenirs qu’il y a laissés: Fort Boyard et Fort Liédot , le Musée napoléonien, la place d’Austerlitz, la rue Napoléon et toutes celles portant le nom de ses batailles.

Fort Boyard et Fort Liérot

Durant la guerre entre la France et l’Angleterre, Napoléon commanda à Ferregeau, inspecteur général des travaux maritimes, la construction du Fort Boyard en 1801 pour couper le pertuis d’Antioche aux Anglais. Il réalisa ensuite d’autres constructions d’envergure: la maison du commandant de la Place, actuel musée Napoléon,  le Fort Liédot, le fort de la Rade, les casernes Montalembert et Vaudreuil ainsi que différentes batteries sur le côté ouest de l’île.

Se rendant sur l’île d’Aix pour une tournée d’inspection des chantiers en cours, en 1808, il décide la construction du fort Liédot au nord de l’île, d’une poudrière et d’une maison pour le commandant de la place. Ironie du sort, ce sera sa dernière demeure sur le sol français, 7 ans plus tard. Il y rédigea la lettre qui le plaçait sous la protection du gouvernement britannique.
Le Fort Liédot, a été édifié d’après des esquisses de Napoléon 1er. Véritable chef d’oeuvre architectural, il  se présente comme gardien de l’île et de l’arsenal de Rochefort. .

Musée Napoléon

Le baron Napoléon Gourgaud, arrière petit-fils du Général Gaspard Gourgaud, compagnon de l’Empereur à Ste-Hélène, rachète la maison du Commandant de la Place en 1926. Devenue musée ouvert au public en 1928 puis donnée aux musées nationaux en 1933, elle est rattachée depuis 1959 au musée national des châteaux de La Malmaison et de Bois Préau.

Un attique percé de lucarnes en demi-cercles  surmonte la maison qui s’ouvre par un péristyle de colonnes doriques. Le fronton et l’aigle qui la surmonte ont été ajoutés sous le Second Empire. On peut y lire cette inscription : « A la mémoire de notre immortel Empereur Napoléon Ier, 15 juillet 1815. Tout fut sublime en lui : sa gloire, ses revers. Et son nom respecté plane sur l’univers ».

Chaque salle correspond à un sujet:  le général Gourgaud, le Consulat, la famille impériale, l’histoire de l’Empire du sacre à Waterloo, l’île d’Aix et Sainte-Hélène, le Retour des Cendres et la Légende napoléonienne.

Les autres sites à visiter sur l’île:

  • le Musée Africain, dans la rue Napoléon, rassemble les collections zoologiques et ethnologiques rapportées  d’Afrique par le baron Gourgaud. On y découvre le dromadaire naturalisé que monta Napoléon lors des campagnes d’Egypte et un diorama des oiseaux de Ste-Hélène .
  • la Maison de la Nacre: La construction de la coquille des mollusques dévoilés par le dernier nacrier de France.
  • La batterie de Jamblet : Espace muséographique sur l’histoire militaire de l’île en accès libre.

Laisser un commentaire

Ce site Web utilise les cookies. En poursuivant sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies. 

RSS
Follow by Email