Catégories

16 novembre 2020

Journal Impact European

"NOUS SOMMES UN JOURNAL INDÉPENDANT"

Narcisse prend la parole au théâtre Trévise

2 min read
Narcisse ouvre la réflexion, stimule l’intellect sur tout un tas de questionnements, il jongle avec les mots qu’il maîtrise à la perfection.

Il est docteur en musicologie et maîtrise le slam avec virtuosité. Narcisse est ce qu’on peut qualifier de poète du XXIème siècle. Et en tant que tel, il a su transcender son art par la création de spectacles mariant la grâce à la vidéo et forcément, au son de la partition.

Aussi, c’est accompagné d’un guitariste et de neuf écrans de télévision animés par simple frôlement, qu’il pointe par les mots, les maux de notre société. Il y démontre ses travers tout comme l’absurdité de certaines situations en s’appuyant sur l’exemple de l’employé face à son patron, de l’épouse face à son mari, ou encore, du téléspectateur devant son écran. Alors qu’on nous voudrait tels que de bons petits soldats mutistes et aveugles, lui vient provoquer les consciences affaiblies par le jeu de la dérision. En montrant des images d’archives, des extraits de vidéos, des bulletins d’informations ridicules et des parodies de publicités, Narcisse ouvre la réflexion, stimule l’intellect sur tout un tas de questionnements.  Est-ce que ceux qui ont la parole, donc le pouvoir, ont forcément raison ? Détiennent-ils véritablement la connaissance ? Ont-ils tous les droits sur notre liberté de penser et celle de nous exprimer alors qu’ils nous assènent le fameux « Toi, tu te tais » ?

Pendant 1h15, sous l’œil amusé et critique de Narcisse, l’éloquence a toute légitimité. Il jongle avec les mots qu’il maîtrise à la perfection. Il leur donne de l’écho dans une orchestration bien huilée. Les questions sont posées, le raisonnement chemine, pour qu’in fine, le libre arbitre ne soit pas une contrainte, mais une élévation de l’esprit.

Bande annonce : 

« Toi, tu te tais », de et avec le maître du verbe Narcisse, accompagné à la guitare et au piano par Robin Pagès. Un spectacle musical original et entreprenant, en dehors du temps et de la réalité qui permet de prendre de la distance et d’observer la société d’aujourd’hui sans être moralisateur, dans une mise en scène artistique esthétique bien pensée de Gérard Diggelmann – Théâtre Trévise (Paris IXème) à partir du 21 septembre 2020, tous les lundis à 19h30 – Réservations : 01 48 24 47 65 – www.theatre-trevise.com

Laisser un commentaire

Ce site Web utilise les cookies. En poursuivant sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies. 

RSS
Follow by Email