Catégories

2 juillet 2021

Journal Impact European

"NOUS SOMMES UN JOURNAL INDÉPENDANT"

Dernière cascade pour Rémy Julienne

4 min read
Rémy Julienne sera enterré au cimetière de Cepoy dans le caveau familial.

Rémy Julienne  a réalisé sa dernière cascade contre le coronavirus. Il vient de s’éteindre à l’âge de 90 ans

Qui était Rémy Julienne?

Rémy Julienne est né le 17 avril 1930, à Cepoy, dans le Loiret. Le cinéma et les sports mécaniques étaient ses passions. A 24 ans, il achète sa première moto cross et devient champion de France en 500 cm3 en 1957. Grâce à sa seconde place, lors des saisons 1960 et 1962, il est sélectionné plusieurs fois en équipe de France.

Une carrière de cascadeur durant près de 50 ans

Recruté par le cascadeur Gil Delamare, responsable des effets spéciaux, il suit les traces des cascadeurs les plus réputés de l’époque.

Il double Jean Marais sur le tournage de « Fantômas » en 1964. C’est le début d’une aventure qui durera près de 50 ans. Il doublera les grandes stars dont Yves Montand, Alain Delon, Roger Moore ou encore Sean Connery. Il participe à 6 « James Bond » et collabore avec les grands réalisateurs du cinéma français. Son nom est au générique des films comme « Le Mur de l’Atlantique » (Marcel Camus), « Le Solitaire » (Jacques Deray), « Le Cerveau », « La Grande Vadrouille » (Gérard Oury), « L’Aventure c’est l’aventure » (Claude Lelouch). Il y règle les cascades et double les grands acteurs.

Au total, on compte plus 1 400 productions à son actif (400 films au cinéma, des séries télévisées, des publicités (Fiat, Citroën), des shows mécaniques..).

Une carrière internationale

En 1966, sa carrière prend un tournant international, après la mort de Gil Delamare. Il tourne dans les  « James Bond »(« Rien que pour vos yeux », « Octopussy », « Dangereusement vôtre », « Tuer n’est pas jouer »,  « Permis de tuer »  et « Golden Eye »),

En France, il double la scène de la religieuse en 2 CV dans la série des « Gendarmes de St Tropez. On le retrouve en 1971 dans la course-poursuite d’Athènes pour le film d’Henri Verneuil, « Le Casse ».

En 1980, il réalise une cascade des plus périlleuses dans « Le Guignolo ». Il survole Venise, suspendu à un hélicoptère, à la place de Jean-Paul Belmondo, pourtant bien connu pour réaliser lui-même ses cascades.

Carrière motonautique

1982: il remporte les 24 Heures motonautiques de Rouen avec Bruno Masurier et Jean-Claude Bouttier.

1986:  son spectacle mécanique à Bologne connaît un immense succès avec 1 600 000 spectateurs en seulement neuf jours de représentation

2002:Disneyland Paris commande une attraction « Moteurs, Action ». Son fils cadet, Dominique est en  charge de l’étude et la conception de tous les éléments technique (véhicules, infrastructures cascade). Il s’occupe  de la mise en scène et de la formation des pilotes cascadeurs et techniciens. Il étudie et met au point les cascades.

2005: Disney-MGM Studios décide de programmer le show à l’identique en Floride.

Reconstitution judiciaire

A la suite d’une série de meurtres , dont celui d’une étudiante britannique, en octobre 1999, la justice demande à Rémy Julienne une reconstitution des faits. Sid Ahmed Rezala (« Le tueur des trains ») avait jeté Isabel Peake du train Limoges-Paris.

Cette reconstitution a eu lieu au début 2000, près de la gare de Chabenet dans l’Indre. Elle mettait en scène des mannequins lestés et jetés d’un train lancé à plus de 125 km/h pour déterminer les circonstances de l’agression. Malgré cela, l’agresseur n’a pas été jugé, il s’est tué au Portugal avant son extradition.

Dramatique accident

En août 1999,  un accident mortel survient lors du tournage de « Taxi 2 ». Le cameraman Alain Dutartre meurt et Rémy Julienne, responsable des cascades est condamné à 18 mois de prison avec sursis et 13 000 euros d’amende. En appel, en juin 2009, il obtient 6 mois de prison avec sursis et 2000 euros d’amende. Suite à 2 infarctus du myocarde, il ne s’est pas présenté aux 2 procès et avait demandé un report (refusé). La Cour de cassation lui a donné raison .

Décès et succession

Le 11 janvier 2021, Rémy Julienne entre à l’hôpital de Montargis en réanimation. Sévèrement touché par le coronavirus, il meurt à l’hôpital, le 21 janvier, à l’âge de 90 ans, des suites de la Covid-19.

La nouvelle génération , ses fils et son petit-fils, tous les 3 cascadeurs, vont prendre la relève du regretté Rémy Julienne.

Dominique, né en 1956, a fait ses débuts dans les années 70. Il a du remplacer son père blessé lors du tournage de  » Peur sur la ville » en 1974. Lui et son frère Dominique né en 1963, sont coordinateurs des cascades en voiture . C’est aussi le cas de David, fils de Michel.

Rémy Julienne sera enterré au cimetière de Cepoy dans le caveau familial.

Laisser un commentaire

Ce site Web utilise les cookies. En poursuivant sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies. 

RSS
Follow by Email