Catégories

15 septembre 2020

Journal Impact European

"NOUS SOMMES UN JOURNAL INDÉPENDANT"

Un bombardier russe abattu, près de la frontière turque

3 min read

Photo twitter NTV

L’aviation turque a abattu mardi un avion militaire russe, un chasseur-bombardier SU-24 qui avait violé son espace aérien près de sa frontière avec la Syrie, a indiqué la présidence turque.
L’un des deux pilotes de l’avion a été capturé, a rapporté la chaîne de télévision turque CNN-Türk. Le pilote a été capturé par des rebelles syriens turkmènes qui combattent le régime de Bachar al-Assad dans les montagnes proches de la frontière turque, en face de la province de Hatay, dans le sud de la Turquie, selon cette source.
Selon les deux chaînes d’information NTV et CNN-Türk, les deux pilotes de l’avion se sont éjectés. NTV et CNN-Türk ont diffusé des images de la chute d’un avion militaire en feu dans le ciel, s’écrasant dans les montagnes proches de la frontière turque, en face de la province de Hatay.
Le porte-parole d’un groupe rebelle syrien a annoncé la mort d’un pilote russe après le crash. Les images envoyées par ce groupuscule ont été publiées par l’agence Reuters. Sur cette vidéo, on peut voir un homme à terre, immobile et portant la trace de graves blessures. « Un pilote russe« , « Allah Akbar« , entend-on dire en arabe.

Les autorités turques ont par ailleurs convoqué le chargé d’affaires russe à Ankara après l’incident. Elles affirment que l’avion militaire russe avait violé leur espace aérien à la frontière avec la Syrie. Le responsable russe a été convoqué au ministère turc des Affaires étrangères, a indiqué à sous couvert de l’anonymat à l’AFP un diplomate turc.
Entre temps, les déclarations des autorités russes sont alarmistes. Le Kremlin a qualifié d' »incident très sérieux » le crash de l’avion de combat russe. « C’est un incident très sérieux« , a déclaré à des journalistes le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, en les appelant à « être patients« . « Quand il y aura davantage d’informations, ce sera plus clair« , a-t-il ajouté. Moscou nie avoir violé l’espace aérien turc, contrairement aux affirmations d’Ankara.
Une information que réfute le ministère russe de la Défense, selon qui l’avion de combat n’a jamais quitté l’espace aérien syrien. « Aujourd’hui, sur le territoire syrien, à cause de tirs présumés venus du sol, un avion Su-24 appartenant aux forces aériennes russes déployés en Syrie, s’est écrasé », a déclaré le ministère dans un communiqué, ajoutant qu’il « se trouvait exclusivement dans l’espace aérien syrien ». Lorsqu’il a été touché par des tirs, l’appareil se trouvait à 6.000 mètres, selon le ministère russe. « Les circonstances de la chute de l’avion sont en train d’être déterminées », a-t-il ajouté. 

 


Saisie par la Turquie, l’Otan a assuré « suivre la situation de près » et être « en contact avec les autorités turques ». Une réunion extraordinaire aura lieu ce mardi après-midi à 17h heure de Paris. L’ONU devrait également avoir été saisie. 
Ce type d’incident entre Ankara et Moscou est loin d’être le premierdepuis que l’armée russe a décidé de mener des raids aériens pour soutenir Bachar al-Assad, mais c’est de loin le plus grave. Le 3 octobre dernier, des chasseurs turcs avaient intercepté un avion militaire russe engagé en Syrie qui avait violé leur espace aérien et l’avaient forcé à faire demi-tour. Moscou avait alors mis en cause les « mauvaises conditions météo ». L’armée turque avait également abattu le 16 octobre un drone de « fabrication russe » qui avait pénétré dans le ciel turc. Washington l’avait identifié avec quasi-certitude comme appartenant à l’aviation russe, ce que Moscou a toujours nié.

1 thought on “Un bombardier russe abattu, près de la frontière turque

Laisser un commentaire

Ce site Web utilise les cookies. En poursuivant sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies. 

RSS
Follow by Email