Catégories

10 mai 2021

Journal Impact European

"NOUS SOMMES UN JOURNAL INDÉPENDANT"

Un spectacle d’amitié sur la façade de l’opéra Garnier

5 min read

Un spectacle vidéo en 3D a été projeté sur la façade de l’Opéra Garnier, organisé par l’Ambassade d’Allemagne à Paris, pour célébrer l’amitié franco-allemande et les six mois de présidence du conseil de l’Union européenne.

Cette année il y a 57 ans, Charles de Gaulle et Konrad Adenauer signaient le Traité sur la coopération franco-allemande. Ce traité, événement majeur dans l’histoire de l’amitié franco-allemande, demeure la base d’une coopération vaste et fondée sur la confiance entre les deux pays et leur concitoyens. Depuis lors, l’amitié franco-allemande est un pilier de l’intégration européenne.

La France et l’Allemagne sont l’une pour l’autre des partenaires politiques majeures et des voisins de confiance. Les citoyens français et allemands sont étroitement liés. Les gouvernements français et allemand partagent une même responsabilité face aux nombreux défis auxquels sont confrontés l’Europe et le monde.

« L’opéra de Paris est un catalyseur des valeurs de l’Union européenne », affirme-t-on à l’ambassade d’ Allemagne à Paris qui organise ce spectacle pour célébrer symboliquement les six mois de la présidence du conseil de l’Union européenne par Berlin, de juillet à décembre 2020. « Cette projection vidéo parcourra l’histoire politique et culturelle de l’Europe depuis la deuxième guerre mondiale tout en présentant la diversité des pays membres », annonce-t-on à l’ambassade d’Allemagne.

Lionel Courio, gérant de la société Yoomup, conceptrice du spectacle, a fait un montage vidéo en 3D avec accompagnement musical, pour célébrer l’amitié franco-allemande en projetant des photos du général de Gaulle avec Konrad Adenauer, de François Mitterrand avec Helmut Kohl et aussi d’Emmanuel Macron avec Angela Merkel. Comment mieux signifier l’idée que l’Europe puise aux sources de notre histoire qu’en montrant la déesse Europe telle qu’elle est représentée sur un vase étrusque du IVe siècle avant Jésus-Christ, conservé au musée du Louvre . « L’Europe de la science ne sera pas oubliée puisque nous évoquerons aussi la fusée Ariane, première fusée de l’agence spatiale européenne » ajoute Lionel Courio.

La vidéo était accompagnée d’un fond musical qui a débuté par l’hymne européen, l’Ode à la Joie de Beethoven. D’autres morceaux ont suivi: La Tosca de Puccini, Verdi, Haendel, Prokofiev. Une note d’Electro a clôturé la projection.

Le spectacle a été lancé  par l’ambassadeur d’Allemagne à Paris, Mr. Hans-Dieter Lucas, en appuyant le bouton sur le bureau installé devant l’opéra Garnier. Pendant dix minutes, le spectacle d’animation a été admiré par la foule présente sur place. Il y a eu aussi une deuxième diffusion .

L’événement a été créé pour célébrer l’amitié entre les deux pays et la présidence de l’Union Européenne de l’Allemagne, pendant 6 mois entre le 1er juillet et le 31 décembre 2020. Elle passera le relais au Portugal pour les 6 prochains mois.

L’Allemagne donnera le relais au Portugal, entre le 1er janvier et le 30 juin 2021; il sera suivi par la Slovénie,  le second semestre 2021 (1er juillet-31 décembre 2021).

Les priorités de la présidence allemande s’insèrent dans le programme des 18 prochains mois, élaborées par les présidences allemande, portugaise et slovène et le haut représentant de l’Union qui préside le Conseil des affaires étrangères.

En lien avec le programme stratégique de l’UE pour 2019 -2024, ce programme des 18 mois fixe parmi ses priorités la lutte contre l’épidémie de COVID-19, une reprise durable de la croissance dans le cadre financier pluriannuel 2021-2027 et du fonds de relance. Le programme entend promouvoir notamment la responsabilité sociale des entreprises, la souveraineté numérique face aux défis de l’intelligence artificielle et l’approfondissement de l’Union économique et monétaire. La politique étrangère et de sécurité commune ainsi que la politique européenne de voisinage seront poursuivies.

« Tous ensemble pour relancer l’Europe », le programme de la présidence allemande a pour objectif la maîtrise durable de la pandémie de COVID-19 en améliorant le dispositif de gestion de crise de l’UE, notamment le suivi épidémiologique.

Par ailleurs, la présidence allemande souhaite :

– une « Europe plus forte et plus innovante » autour de deux axes, le développement de la souveraineté numérique et l’organisation d’une architecture financière durable et stable particulièrement en matière fiscale ;
– une « Europe juste » concernant la promotion de la solidarité entre générations et l’égalité entre les femmes et les hommes ;
– une « Europe durable » accordant la priorité à une politique climatique, environnementale et de protection de la biodiversité ambitieuse, l’alignement sur le programme de développement durable à l’horizon 2030 des Nations Unies et une agriculture durable.
– une « Europe de la sécurité et des valeurs communes » visant à renforcer l’état de droit et la coopération policière, judiciaire et douanière (lutte contre la criminalité transfrontière et le terrorisme), les migrations et la gestion des réfugiés appelant une réforme du régime d’aide européen commun et la mise en oeuvre du nouveau mandat de Frontex, etc.

Après six mois de la présidence du conseil de l’Union européenne par Berlin, rendez-vous le 22 janvier, date choisie lors du 40e anniversaire pour fêté la réconciliation franco-allemande.

La date symbolique du 22 janvier a été choisie en 2003 lors du 40e anniversaire du Traité de l’Élysée. Signé le 22 janvier 1963, le Traité de l’Élysée portait l’ambition d’ancrer la réconciliation franco-allemande au sein de la société, en particulier par le biais de la culture et des échanges de jeunes. En 2020, l’accent est mis sur la lutte contre le racisme et l’antisémitisme.

Laisser un commentaire

Ce site Web utilise les cookies. En poursuivant sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies. 

RSS
Follow by Email