Catégories

16 septembre 2021

Journal Impact European

"NOUS SOMMES UN JOURNAL INDÉPENDANT"

Carmen de Bizet au château de Pibrac

4 min read
Pour la réouverture des concerts et des festivités, cette représentation s'est tenue en plein air. A cette occasion, la troupe Vocalya a présenté un des plus beaux fleurons de l'opéra, "Carmen" de Bizet.

Une adaptation scénique de Carmen, célèbre opéra de Georges Bizet, s’est tenue le 30 juin au Château de Pibrac, près de Toulouse.

Pour la réouverture des concerts et des festivités, cette représentation s’est tenue en plein air. A cette occasion, la troupe Vocalya a présenté un des plus beaux fleurons de l’opéra, « Carmen » de Bizet.

Qui est VOCALYA?

Vocalya est une troupe d’une vingtaine de chanteurs lyriques amateurs, dirigés par  Annelyse Aragou, artiste lyrique et professeur de chant de conservatoire. Les chanteurs revisitent ainsi les plus grandes œuvres lyriques du répertoire lyrique français.

En 2005, Annelyse Aragou et Stéphane Bonneel, flûtiste, créent à Pibrac (31), l’association Vocalya. Le but est de permettre aux élèves d’accéder à la scène dans des conditions professionnelles. Depuis, nombreux sont ceux qui ont intégré un conservatoire supérieure ou un centre de formation.

L’association apporte des bases vocales et théâtrales solides. Le travail, les capacités et les conditions adaptées récompensent le talent de ces amateurs. Ils peuvent ainsi se produire dans les récitals ou les spectacles, tout comme les professionnels.

Où la troupe se produit-elle?

Originaire de Pibrac, la troupe se produit principalement dans la région.  Elle s’illustre au Théâtre Musical de Pibrac (TMP) et à l’extérieur comme à Colomiers, St Lieux lès Lavaur, Balma, Belcastel ou St Paul sur Save. Elle était aussi présente à Toulouse au « Kalinka » et au théâtre « Tempo » de Léguevin.

Quelles sont les oeuvres interprétées?

Durant une quinzaine d’années, la troupe a interprété des oeuvres lyriques. On notera « Orphée aux enfers », « Barbe Bleue », « Le Voyageur dans la lune » d’Offenbach, « L’enfant aux sortilèges » de Ravel, « Dédé et Phiphi » de Christiné, « La caravane du Caire » de Grétry, « Le Médecin malgré lui » de Gounod, Fairy queen et king Arthur » de Purcell et Carmen de Bizet.

Portrait d’Annelyse Aragou

Sa jeunesse et ses débuts

Annelyse Aragou est une passionnée de chant et piano. Elle doit cette attirance à son grand père qui avait créé un choeur d’homme et une harmonie dans son village. et il avait tenu à m’initier. Dès son plus jeune âge, il l’initie au piano et au solfège. Quelques années plus tard, elle obtient un diplôme de fin d’études et un prix de solfège au conservatoire d’Albi.

Adolescente, elle découvre le chant lyrique qui devient très vite sa principale passion prédominante. Après son bac, elle rejoint la classe d’Andréa Guiot, artiste internationale de renom, au conservatoire de Toulouse. Annelyse décroche son prix en 1997. Depuis, elle monte sur scène seule ou avec des ensemble de la région. Elle se passionne aussi pour l’enseignement et décide de se partager entre l’enseignement et sa carrière de soliste.

Ses disciplines

Ses études musicales lui permettent de se perfectionner dans d’autres disciplines: l’harmonie, l’analyse, le chant grégorien, la direction de choeur et la direction d’orchestre. Toujours friande de nouveautés, elle découvre l’orgue avec Gilles Desrochers, titulaire des orgues des dominicains et tient aujourd’hui partiellement les orgues de Pibrac. Elle s’est dirigée également depuis 2 ans vers la direction d’orchestre et se forme afin de diriger elle-même les spectacles de Vocalya accompagnés d’orchestres. Sa passion pour le chant l’amène à enseigner le chant soliste au conservatoire de Colomiers et à donner des cours privés. En 2005, elle crée  l’association Vocalya avec quelques chanteurs.  Cette structure a pour but d’amener « la pratique à la théorie » et de permettre à ses « grands » élèves de découvrir et se spécialiser dans les arts de la scène en tant que chanteurs solistes.

Aujourd’hui, elle donne des cours de chant et assure les directions vocale et musicale de spectacles dont récemment « Carmen » à Pibrac.

A cette occasion, Annelyse Aragou a interprété le rôle-titre de Carmen. Frédéric Faure et Valérie Bugnas, tous 2 professeurs de conservatoire, l’accompagnaient au piano. Nathalie Barolle assurait la mise en scène. Une belle réussite dans une période avec les conditions sanitaires actuelles.

Carmen de Bizet

Carmen est un opéra-comique en quatre actes. Le livret, d’Henri Meilhac et Ludovic Halévy, s’inspire de la nouvelle « Carmen », de Prosper Mérimée. Créée le 3 mars 1875 à l’Opéra-Comique, l’œuvre ne rencontra pas le succès escompté,  sûrement à cause de l’image véhiculée par Carmen, choquante pour beaucoup. Aujourd’hui, « Carmen » est devenue l’un des opéras les plus joués dans le monde.

L’intrigue

A Séville, en Espagne, Carmen, jeune bohémienne rebelle et séductrice, déclenche une bagarre dans la manufacture de tabac où elle travaille. Elle se fait arrêter. Le brigadier Don José, chargé de la mener en prison, tombe sous son charme et la laisse s’échapper. Par amour pour elle, il déserte et rejoint les contrebandiers. Très vite, Carmen s’éloigne de lui et succombe aux charmes d’un célèbre torero. Fou de désespoir et dévoré par la jalousie, Don José la poignarde.

Laisser un commentaire

Ce site Web utilise les cookies. En poursuivant sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies. 

RSS
Follow by Email