Catégories

8 avril 2021

Journal Impact European

"NOUS SOMMES UN JOURNAL INDÉPENDANT"

Décès de Vanik Berberian, instigateur de l’agenda rural

4 min read
En 2008, il prenait la tête de l’AMRF. Après 2 mandats, il passait la main suite à un malaise lors de la cérémonie des voeux dans son village. Michel Fournier lui succédait.

Vanik Berberian est mort à Chateauroux, mardi 9 mars des suites d’un cancer. Il avait 65 ans.

Maire de Gargilesse-Dampierre et président des maires ruraux de l’Indre, il était l’ instigateur du grand débat national, organisé pour sortir de la crise des gilets jaunes.

Petit-fils d’un philosophe qui avait fui le génocide arménien, fils d’immigré, Vanik Berbérian  est né à Paris mais défendait la ruralité. Il découvre Garglisse- Dampierre dans les années 1980 et en fait la terre de ses nouvelles racines après l’exil de ses aïeux.

Ses mandats de maire et président de l’AMRF

En 1989, il devenait maire du village de Gargilesse-Dampierre dans l’Indre et le restera jusqu’au début de son 6ème mandat, en 2020. Les habitants de Gargilesse-Dampierre se souviendront de l’ homme qui, tous les matins, prenait son café au bistrot du village, parce qu’il aimait cette convivialité et tenait à être un maire à  » portée d’engueulades ».

En 2008, il prenait la tête de  l’AMRF. Après 2 mandats, il passait la main suite à un malaise lors de la cérémonie des voeux dans son village. Michel Fournier lui succédait.

Ses actions

Incontournable sur les questions de ruralité, il s’opposait à la désertification médicale, à la fermeture des services publics de proximité, aux fermetures d’école ou à l’hémorragie des commerces dans les campagnes.

En février 2019, il recevait Emmanuel Macron dans son village pour parler de la désertification médicale face à des maires berrichons. L’été de la même année, Vanik Berberian était élevé, au grade de chevalier de la Légion d’honneur, au titre du Ministère de la cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales.

L’agenda rural

Le maire de Gargilesse-Dampierre avait participé à la création de l’agenda rural présenté par Edouard Philippe en septembre 2019. On y comptait 173 mesures visant à « redonner des choix, de la liberté, des services aux habitants » .

Pour réaliser cet agenda, l’élu a parcouru la France, écouté les maires dont il était le porte-parole auprès des pouvoirs publics. Il s’est battu pour une reconnaissance du statut de l’élu et préserver l’équilibre du territoire français. Maintenir les services publics dans les communes rurales était une priorité malgré les maux et les injustices dont elles souffrent. ‘ »Les communes rurales sont une chance pour l’avenir de la France, pour son développement futur, pour la transition écologique et solidaire » avait-il ajouté.

La crise des « Gilets Jaunes »

Vanik Berbérian a compris le besoin des Français de s’exprimer lors de la crise des Gilets Jaunes ». Avec l’AMRF, il fut le premier à ouvrir les portes des mairies pour permettre aux concitoyens d’écrire leurs revendications sur des cahiers de doléances. L’opération « Mairies ouvertes » a permis de changer la colère des Français en des solutions grâce au Grand Débat National

Décès

Vanik Berberian luttait contre une maladie depuis plusieurs mois. L’élu est mort le 9 mars au Centre de soins de suite de Châteauroux.

Hommages

-Le Président de la République a salué « un homme politique qui s’est consacré corps et âme à sa commune et à la défense de la ruralité, à la vitalité du débat démocratique et de la République française. Il a adressé ses condoléances respectueuses à sa famille, à ses proches, aux maires avec lesquels il a travaillés et à tous les Gargilessois.

-Le Premier ministre Jean Castex a salué un homme « qui aimait passionnément la France et ses territoires ». « Son combat pour la ruralité et pour ses habitants resteront un exemple et un modèle d’engagement ».

-Son successeur à la tête de l’AMRF, Michel Fournier: « Les maires perdent un ami et une personnalité nationale et attachante. Ils se sentent ce soir orphelins »…  »Amoureux de nos campagnes qu’il a sillonnées avec un regard bienveillant et complice, il laisse une empreinte sur l’évolution positive de la ruralité grâce à sa force de conviction et le rôle déterminant qu’il a eu dans l’émergence d’un Agenda rural ».

-François Baroin,  président (LR) de l’Association des maires de France (AMF), a salué la mémoire d’un «  acteur engagé et passionné au service des communes rurales ».

–Le secrétaire d’État à la Ruralité, Joël Girard: « La République perd un maire d’exception ».   »Notre meilleur hommage sera de donner vie et corps à son message pour les territoires ruraux  ».

-François  Bayrou : « Vanik Berbérian, président enthousiaste des maires ruraux, s’en est allé après un long combat » … »Je pense à lui, si engagé, si fidèle et malicieux, je pense aux siens, à ses compagnons. Avec gratitude ».

Laisser un commentaire

Ce site Web utilise les cookies. En poursuivant sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies. 

RSS
Follow by Email