Journal Impact European

"NOUS SOMMES UN JOURNAL INDÉPENDANT"

David Fortems sort son premier roman

2 min read

Bogny dans Les Ardennes. Louis 18 ans, est retrouvé mort. Qu’est-il donc arrivé à ce garçon sans histoire, très bon élève, apprécié de tous « qui n’aimait pas les anniversaires, mais qui aimait les livres » ?

Pascal son père, modeste ouvrier, est anéanti. « Comment survivre à la mort d’un enfant qui a choisi de perdre sa propre vie ». Car « P’tit Louis, n’a pas été tué. Il s’est suicidé ! Un drame que le quadra célibataire ne comprend pas. Lui et son fils menaient pourtant une vie simple à deux, mais tranquille depuis que sa mère Nathalie avait décidé de les quitter alors que Louis était âgé de quatre ans, prétextant qu’elle était incapable de l’élever.

Un message reçu sur le portable retrouvé de Louis va attiser la curiosité de Pascal. Quelques mots lui font prendre conscience qu’il était loin de savoir qui était son fils. Il le pensait réservé et studieux ; des façades pour cacher son véritable « Louis » ; un puzzle qu’il lui faut reconstruire. Et là, c’est l’abasourdissement le plus total. Chacune de ses découvertes est un crève-cœur. Tour à tour, il apprend que son fils était homosexuel séropositif, dealer, mais pas drogué et acteur porno vendant son « accessoire » de corps sur le net. La vérité lui fait l’effet d’une bombe. Pascal se sent coupable de ne pas lui avoir accordé plus d’attention. S’il n’avait pas manqué à ses devoirs de père, il aurait dû reconnaître les signes et voir la solitude qui le submergeait. Aujourd’hui, Louis lui semble un total inconnu. « Il a manqué des pans entiers de sa vie, alors qu’ils étaient là sous ses yeux. Était-il à ce point aveugle ou dans le déni ?  Quoi qu’il en soit, le constat est imparable. Il connaissait peu et si mal son fils. Par manque de communication, il n’a pas été là pour « Louis », alors qu’il était dans la plus grande des détresses !

« Louis veut partir » le premier roman de David Fortems, une plume délicate et sensible sur le rendez-vous manqué d’un père avec son fils et l’absence de dialogues. Une histoire sombre, touchante et très actuelle, qui évoque en toile de fond, la mobilité sociale, le transfuge – À paraître dès le 20 août 2020 aux Éditions Robert Laffont.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Catégories

Ce site Web utilise les cookies. En poursuivant sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies. 

RSS
Follow by Email