Catégories

4 décembre 2021

Journal Impact European

"NOUS SOMMES UN JOURNAL INDÉPENDANT"

Hausse de mobilisation pour la 4ème journée « Anti Pass »

8 min read
La mobilisation anti-pass sanitaire a réuni 237 000 manifestants dans toute la France le 7 août, pour la 4ème fois d’affilée. au total près de 198 manifestations à travers la France.

La mobilisation anti-pass sanitaire a réuni 237 000 manifestants dans toute la France le 7 août, pour la 4ème fois d’affilée. au total près de 198 manifestations à travers la France.

Dans la capitale, 17 000 personnes composaient les 4 cortèges déclarés:

  • Le premier, organisé par un ancien « Gilet Jaune », est parti du Pont de Neuilly en direction de la place du Châtelet (75004).
  • Un second, organisé par Florian Philippot, s’est élancé de l’Ecole Militaire, place Joffre (75007), pour se rendre place Vauban.
  • Un troisième a quitté la place Edmond Rostand (75006) à 14h30 pour se rendre place du Palais Royal (75001).
  • Le quatrième a rejoint la place Pierre Laroque (75007) depuis celle du Palais Royal (75001) qu’il a quitté à 13h.

Chaque semaine, la mobilisation s’amplifie. On est passé de 114 000 participants le 17 juillet à 237 000 samedi 7 août. Cette première manifestation après la validation du Conseil constitutionnel a réuni plus de 30 000 participants supplémentaires. Certains étaient présents pour la première fois depuis le début du mouvement.

Validation du Conseil constitutionnel

Le Conseil constitutionnel a entériné le 5 août le projet du gouvernement reposant sur l’extension du pass sanitaire. Ce pass était déjà en vigueur depuis le 21 juillet dans certains lieux de loisirs et de culture, rassemblant plus de 50 personnes. Exemption pour les 12-17 ans jusqu’au 30 septembre 2021. L’extension sera effective dès lundi 9 août, dans les bars, les restaurants, les transports (avion, train, autocars)

Cette loi applicable « jusqu’au 15 novembre 2021 inclus »  prévoit l’obligation vaccinale pour les soignants et d’autres professions en contact avec des publics fragiles. Ces personnels doivent présenter un schéma vaccinal complet avant le 15 octobre 2021.

En cas d’absence de pass, la loi prévoit une procédure de suspension du contrat de travail sans rémunération.  Toutefois, la rupture anticipée de contrat n’interviendra pas pour les personnes en CDD ou intérimaires sans pass.

Les manifestations parisiennes

Les forces de l’ordre ont encadré les manifestations du 7 août, dans toute la France. A Paris, 3000 gendarmes et policiers assuraient la sécurité afin d’éviter les débordements. La semaine dernière, on comptait 72 interpellations dont 26 dans la capitale.

David Le Bars, secrétaire général du syndicat des commissaires de la Police nationale, a déclaré sur France Info: C’est une mobilisation inédite en pleine période de congés estivaux. Donc, effectivement, ça impacte beaucoup les forces de l’ordre. Et si, en plus, on peut craindre des troubles, ça va être assez compliqué à gérer ».

Manifestation Neuilly-Châtelet

Avant 11h, les manifestants, dont un grand nombre de « Gilets Jaunes » se rassemblaient Pont de Neuilly  sous une pluie battante. On remarquait un grand nombre de personnes âgées ainsi que la présence de François Asselineau , qui guéri du Covid, défend la liberté vaccinale. Il y avait aussi des pompiers en tenue, des soignants en blouse et des familles avec leurs enfants. Vaccinés ou non, « antivax », « provax » ou « antipass », tous étaient là pour se faire entendre  aux cris de « Liberté! »

Entouré des forces de l’ordre, le cortège composé de milliers de personnes, s’est mis en route dans le calme. On entend des chants dont la « Marseillaise » et des appels à la liberté. Toutefois, des manifestants en tête de cortège, ont lancé des canettes en direction des CRS.

Sur les pancartes , on pouvait lire: « Non au pass sanitaire », « Nos libertés trépassent », « Covid = mensonge d’Etat »… »Pour la liberté » et « contre la dictature sanitaire ».

La manifestation se termine avenue Victoria, près de la place de l’Hôtel de Ville sous la pluie et les grêlons. La police a dispersé le cortège face à des tensions, utilisant des gaz lacrymogènes  contre les protestataires qui leur jetaient des projectiles.  Quelques interpellations.

Place de l’Hotel de Ville, il reste près de 300 manifestants malgré l’orage. Parmi eux, se trouve Jérôme Rodriguez qui depuis une statue harangue les manifestants encore présents, aux cris d’ensemble, liberté et résistance. On peut voir le drapeau tricolore, des fumigènes et entendre chanter « On est là, même si Macron ne le veut Pas, on est là pour un monde meilleur ».
Suite au mauvais temps, beaucoup sont rentrés chez eux , certains ont quitté la manifestation pour en rejoindre une autre place du Palais Royal.

Manifestation à l’appel de Florian Philippot

Le départ de la manifestation était à Ecole militaire pour terminer place Vauban (75007). Le cortège a démarré avec 30 minutes de retard. Plusieurs milliers de manifestants étaient réunis autour de Florian Philippot, président du parti Les Patriotes. On rencontrait des familles venues avec leurs enfants.

Dans le cortège, on entendait des slogans hostiles au Président de la République et à son gouvernement. Le mot « Liberté a résonné tout au long du parcours.

A l’arrivée, des prises de parole ont eu lieu sur l’estrade érigée à cet effet. Malgré la validation du Conseil constitutionnel, les intervenants désirent marquer leur opposition à cette décision. Pour Florian Philippot, « l’important est de montrer au gouvernement que la contestation populaire est toujours là dans la rue ». « Nous sommes des milliers à dire à Macron et Véran: « ça suffit, obéissez à votre souverain, le peuple! », a-t-il ajouté.

Nicolas Dupont-Aignan, leader de « Debout la France était présent aux côtés du président des « Patriotes » Selon lui, « Il faut continuer à battre le pavé pour  pouvoir faire comprendre à ce gouvernement que la lutte n’est pas finie »… »Le peuple français est le peuple de la liberté. On peut protéger la santé des Français, lutter contre l’épidémie en respectant nos principes fondateurs, Liberté, Egalité » …  » Dans les prochains jours, il faut que les Français manifestent sereinement sans tomber dans les provocations du pouvoir « … « Il faut qu’ils aillent soutenir ceux qui résistent comme les restaurateurs qui ne regarderont pas le pass » …

Image

Manifestations en province

Région PACA

Tout comme la semaine dernière, Toulon était l’une des villes les plus mobilisées. En région PACA, on a constaté de nombreux défilés dont Aix-en-Provence (2 500), La Ciotat (300), Fréjus (1500), Draguignan (500), On comptait près de 50 000 manifestants de tous bords dans tout le sud-est.

  • Nice: 6 500 manifestants ont défilé derrière une grande banderole où l’on pouvait notamment lire : « La nouvelle vague c’est nous »
  • Marseille: Près de 6 000  dans le cortège parti du Vieux-Port, pour rejoindre la préfecture. Avant de s’engager sur la Canebière, les manifestants entonnaient « Macron en prison ». En tête de cortège , les pompiers du Sdis 13 dénonçaient, entre autres, les sanctions professionnelles qu’ils risquent en cas de non vaccination.
  • Toulon: 19 000 , une fois de plus, un des plus gros cortèges. de France
  • Fort de Brégançon: Une vingtaine de contestataires étaient sur la plage à proximité du fort, suite à l’appel de l’élu seynois Damien Guttierez (RN). La police les a interpellés rapidement. Le préfet Evence Richard était sur place pour s’assurer du respect du maintien de l’ordre aux côtés des  forces de police.

Bourgogne- Franche Comté

  • Montbéliard: 1 500 personnes de toute l’aire urbaine
  • Besançon: 2 000  personnes réunies place de la Révolution. Laville est prête pour la semaine prochaine.
  • Dijon: Interdite à nouveau en centre ville, la manifestation a tout de même eu lieu. Elle a réuni près de    1  500  personnes Après un début pacifique, les forces de l’ordre ont utilisé des gaz lacrymogènes puis chargé les manifestants  place Darcy. Dispersion vers 17 heures.
  • Vesoul:  120 manifestants ont battu le pavé aux cris de « Non à la manipulation, on n’est pas des moutons! »,  » Réveillez-vous ! »,  » Touchez pas à nos enfants ». Des restaurateurs ont expliqué ne pas vouloir vivre comme des « délateurs ».

Région Auvergne-Rhône-Alpes

  • Lyon: plusieurs milliers de manifestants  dans 2 cortèges distincts. La première au départ de la place des Terreaux rassemblait 1 700  personnes et se terminait place Bellecour où ont eu lieu des débordements et 7 interpellations. La seconde réunissait 700 personnes de la gare des Brotteaux pour arriver place Jean Macé, via la Part-Dieu. Aucun débordement.
  • Valence: 5 000 personnes malgré la pluie et l’orage
  • Roanne: 3 000 personnes
  • St Etienne: cortège de 300 personnes qui a grandi jusqu’à 1 000.
  • Annecy: Environ 1500 personnes malgré la pluie
  • Grenoble: 2 500 personnes en dépit de la météo.

Occitanie

  • Toulouse: Affrontements entre manifestants (près de 5 000) et forces de l’ordre
  • Montpellier: Le préfet a défini un itinéraire.  Entre 10h et 20h, le centre de la ville est interdit
  • .

Languedoc-Roussillon

  • Perpignan: Près de 5 800 manifestants parmi lesquels on trouvait des soignants Catalans. Certains manifestants ont fait un arrêt devant le journal « L’Indépendant » pour y ont coller des affiches, tout en scandant « Collabos ». Au départ, certains manifestants refusent de suivre la police qui ouvre la voie. Les manifestants entourent les accès à la préfecture. Impossible d’aller plus loin, les CRS bloquent le passage.

Nouvelle Aquitaine

  • Bordeaux:
  • Pau: Près de 2 500 personnes ont manifesté. Un chiffre en baisse par rapport à la semaine précédente où on comptabilisait 3 4 00 participants
  • Mont-de-Marsan: 220 manifestants ont chanté la Marseillaise devant la préfecture des Landes.
  • Périgueux: Un millier de manifestants ont organisé un sit-in devant la permanence du député Philippe Chassaing.
  • Dax: 150 personnes

Bretagne

  •  Saint-Brieuc: 500
  •  Guingamp: 850
  • Morlaix: près de 400
  • Rennes: 3 000, soit 100 de plus que la semaine précédente
  • Brest: 2 000
  • Vannes: 3 200
  • Lorient: Sit-in improvisé devant l’hôpital « Le Surcoof » et près de 200 presonnes sont entrées sur le site du Festival interceltique.
  • Carhaix (29), Laval (53), Dinan et Lamballe  dans les Côtes d’Armor ont aussi protesté.
  • St Nazaire: Près d’un millier de manifestants
  • Nantes: Première manifestation anti pass dans la ville. Pas de casse.

Pays de Loire

  • La Roche -sur-Yon: plus de 2 000 manifestants

Normandie

Dans le Calvados, la circulation des trains a été interrompue, des manifestants se sont installés à la gare de Caen, occupant les voies.

Hauts de France

  • Lille: 3 000 personnes; Des tensions en fin de cortège et usage des gaz lacrymogènes.
  • Dunkerque: Près de 400 personnes ont défilé
  • Cambrai: Plus d’une centaine de personnes, dont de nombreux commerçants ont manifesté. Plusieurs commerces étaient fermés pour protester contre le contrôle du passe sanitaire dès lundi à l’entrée de leurs établissements.
  • Boulogne-sur-Mer: Près de 500 personnes
  • Douai: seulement 70 personnes  ont marché  durant une heure sur l’air:  » Pass sanitaire, on en veut pas » et « Liberté ». Parmi eux, un conseiller municipal douaisien, Guy Caruyer.

Grand Est

  • Reims (51): Plus de  3 000 personnes étaient dans les rues de la ville pour manifester contre le pass sanitaire. Les manifestants espèrent un changement de cap du gouvernement et préparent de nouvelles actions. En fin de manifestation, un sit-in improvisé a bloqué les tramways quelques minutes. Le cortège s’est finalement rendu devant la mairie. Rendez-vous la semaine prochaine.
  • Strasbourg (67): au moins 4 500 personnes
  • Colmar (68): Près de 1 000.
  • Mulhouse (68): Près d’un millier

Réunion

  • St Pierre: Plus de 2000 manifestants

Peu d’incidents ont été constatés au total:  seulement 35 interpellations et sept blessés légers parmi les forces de l’ordre, sur un total de 198 actions. A 17 heures, quatre personnes avaient été placées en garde à vue à Paris, selon le parquet.

Laisser un commentaire

Ce site Web utilise les cookies. En poursuivant sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies. 

RSS
Follow by Email