Catégories

16 septembre 2021

Journal Impact European

"NOUS SOMMES UN JOURNAL INDÉPENDANT"

Mobilisation internationale pour la santé ce samedi 29 mai à Paris « SOS international pour la santé »

3 min read
Samedi, les soignants seront à nouveau dans la rue, en Europe. Pour exprimer une colère partagée ailleurs en Europe: «la santé a un coût, mais elle n’a pas de prix».

Soixante organisations dans dix pays ont appelé à demander plus de moyens pour le milieu hospitalier, ainsi que la fin des programmes d’austérité et de réduction du nombre de lits.

Samedi, les soignants seront à nouveau dans la rue, en Europe. Pour exprimer une colère partagée ailleurs en Europe: «la santé a un coût, mais elle n’a pas de prix».

« SOS international pour la santé, défendons l’égalité d’accès à des soins de qualité » : plusieurs centaines de soignants et de salariés des hôpitaux ont manifesté, samedi 29 mai à Paris, dans le cadre d’un mouvement de contestation mené simultanément dans une dizaine de pays.

Les participants, qui brandissaient des slogans tels qu’« Hôpital public en urgence vitale », « Blouse blanche, colère noire », ou encore « Patients sacrifiés, soignants écœurés », se sont rassemblés devant l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière, avant de tous se mettre en marche en direction de l’Hôtel de Ville.

Alors que le soleil fait son grand retour sur notre pays, beaucoup de personnes en profitent pour prendre l’air et passer un peu de bon temps au soleil.

Avec la pandémie, « nous sommes tous épuisés, mais ce qui est terrible, c’est que, malgré le Covid, les hôpitaux manquent toujours terriblement de moyens », a souligné le docteur Sophie Crozier, l’une des porte-parole du collectif organisateur.

Un soleil qui rassemble les foules alors que pas moins de neuf manifestions étaient attendues ce samedi à Bruxelles dont la fameuse Boum 3 au Bois de la Cambre qui a pourtant été interdite par le bourgmestre de Bruxelles, Philippe Close (tout comme les autres manifestations devant se tenir au même endroit).
Vers 15h c’était au Mont des Arts que 1.500 personnes étaient présentes pour participer à la deuxième édition de la manifestation pour la santé. L’unique rassemblement autorisé ce samedi à Bruxelles.

Pour le reste la situation est bien plus calme que ce qui avait été annoncé. Les débordements sont actuellement à noter du coté du quartier européen.

Les deux rassemblements, qui se déroulaient de manière pacifique, avec des effectifs de police nombreux mais postés à distance du kiosque du Bois de la Cambre, ont attiré des opposants aux vaccins venus de plusieurs pays européens. Les Néerlandais étaient particulièrement nombreux, dont certains portaient des parapluies jaunes porteurs de slogan comme « peace » et « amour ». Mais certains d’entre eux portaient la veste de treillis de l’armée néerlandaise – voire l’uniforme complet – et un béret, a constaté sur place l’agence Belga. Des partisans de Donald Trump sont également venus se joindre à ces rassemblements.

Des milliers de manifestants anti-avortement ont défilé dans la rue samedi en Croatie, sous les yeux de partisans du droit à l’avortement, inquiets d’un possible durcissement de la législation.

Les manifestants à Zagreb, dont la plupart ne portaient pas de masque, ont agité des drapeaux croates et chanté des chants patriotiques, en défilant derrière des banderoles telles que «Unborn Lives Matter, Too» (la vie des bébés avant la naissance compte aussi) en référence au slogan Black Lives Matter.

Laisser un commentaire

Ce site Web utilise les cookies. En poursuivant sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies. 

RSS
Follow by Email